Tirer le bilan

Publié le 05 décembre 2017 
Tirer le bilan

La réaction ratifie les ordonnances sous les applaudissements

Le 28 novembre, les députés LREM, Constructifs et la grande majorité du groupe LR votaient à l’Assemblée nationale, par 463 voix pour contre 74, la ratification des ordonnances. L’annonce des résultats a été applaudie debout par cette majorité réactionnaire, célébrant une victoire pour la bourgeoisie. Pour les travailleurs, c’est une nouvelle défaite, après celle subie en 2016 sur la première loi Travail imposée par Hollande, Valls et El Khomri, prémisse des ordonnances de Macron, Philippe, Pénicaud.

Catalogne : une nation opprimée au sein de l’Europe « démocratique »

Publié le 03 décembre 2017 
Catalogne : une nation opprimée au sein de l’Europe « démocratique »

La Catalogne révolutionnaire, pour ainsi dire la grande banlieue ouvrière de l’Espagne, a, jusqu’à maintenant, toujours été opprimée par de fortes concentrations de troupes, comme Bonaparte et Thiers opprimèrent Paris et Lyon. C’est pourquoi les Catalans ont réclamé la division de l’Espagne en États fédéraux à administration autonome. Si l’armée disparaît, la principale raison de cette exigence disparaît ; l’autonomie pourra fondamentalement s’obtenir sans la destruction réactionnaire de l’unité nationale. (Friedrich Engels, La République en Espagne, 1er mars 1873)

Roumanie : mobilisation ouvrière contre la baisse des salaires

Publié le 03 décembre 2017 
Roumanie : mobilisation ouvrière contre la baisse des salaires

Le salaire brut minimum atteint à peine 322 euros (février 2017) et le salaire net moyen est de 488 euros ; la Roumanie a le deuxième coût horaire le plus bas en Europe (après la Bulgarie). Les pensions de retraite dépassent tout juste 200 euros, les différenciations dans l’accès aux soins s’accroissent au détriment des pauvres. Le taux de chômage, qui était assez bas avant la dernière crise capitaliste mondiale, a augmenté depuis 2008 pour atteindre 6,7 % en 2016, 20 % chez les jeunes. Avec 40 % de la population sous le seuil de pauvreté, la Roumanie reste l’un des pays les plus pauvres de l’UE.

Le budget 2018 de la Sécu, les plans contre les chômeurs et la retraite

Publié le 01 décembre 2017 
Le budget 2018 de la Sécu, les plans contre les chômeurs et la retraite

Le capitalisme et les dépenses sociales : des concessions limitées et fragiles

Plus de la moitié de la population mondiale (4 milliards sur 7,6) n’a aucune protection sociale. Par contre, l’accès aux soins, au logement, à l’instruction, à l’indemnisation du chômage… a été considérablement étendu en Europe en 1945, quand le peuple s’est armé en Italie et en France, quand l’Armée rouge est entrée à Berlin, quand la révolution sociale a menacé l’ordre bourgeois sur le continent.

Le budget 2018 de l’État

Publié le 01 décembre 2017 
Le budget 2018 de l’État

Entre 20 et 80 milliards d’euros de fraude par an

Un des mythes prônés par la classe dominante est que l’État est neutre et que tous les citoyens contribuent à ses dépenses en fonction de leur capacité.

L’enquête internationale de plusieurs journaux (« Paradise Papers ») a permis de mieux connaître l’étendue de l’évasion fiscale. D’après les calculs de l’économiste français Gabriel Zucman, professeur à l’université de Berkeley (États-Unis), 350 milliards d’euros échappent chaque année aux administrations fiscales. Ces pertes se chiffrent à 100 milliards de dollars par an pour les pays dominés (un tiers de ce montant suffirait à lui seul pour financer les soins de santé essentiels de leur population et éviter 8 millions de morts par an), 120 milliards d’euros pour l’Union européenne dont 20 milliards pour la France. Selon SUD-Finances publiques, la fraude fiscale et sociale en France représente au bas mot entre 60 et 80 milliards d’euros par an (alors que le déficit budgétaire de l’État était de 70 milliards d’euros en 2016).

La Révolution russe de septembre à novembre 1917

Publié le 28 novembre 2017 
La Révolution russe de septembre à novembre 1917

En février 1917, après des années de souffrances infligées par la première guerre inter-impérialiste, la révolution européenne débute dans la Russie autocratique, alliée de la France et de la Grande-Bretagne. Les ouvrières de Petrograd se soulèvent et rallient les soldats. Les travailleurs s’arment. La révolution détrône Nicolas II. Le pays, renouant avec la révolution de 1905, se couvre de conseils de travailleurs et de soldats, les « soviets » [voir Révolution communiste n° 23].

Venezuela : les élections régionales d’octobre

Publié le 25 octobre 2017 
Venezuela : les élections régionales d’octobre

(Version espagnole / Versión española)

[Ce qui suit est la traduction par nos soins d’une analyse du groupe vénézuélien CSR-ETO, les crochets sont des précisions du GMI. Notre position sur la lutte des classes au Venezuela jusqu’à la veille des élections régionales figure dans Révolution communiste n° 25]

La recherche sous Macron-Vidal

Publié le 23 octobre 2017 
La recherche sous Macron-Vidal
Le projet de loi de finances 2018 présenté en Conseil des ministres, le 27 septembre 2017 confirme que la recherche publique va continuer à souffrir de la double contrainte de l’austérité budgétaire et du règne du profit sous le président Macron, le gouvernement Philippe et la majorité de République en marche de l’Assemblée nationale (y compris un ou deux députés enseignants-chercheurs soit naïfs, soit arrivistes).

Autriche : les élections législatives d’octobre

Publié le 18 octobre 2017 
Autriche : les élections législatives d’octobre

Les élections législatives du 15 octobre 2017 ont totalement rebattu les cartes du jeu politique autrichien. Néanmoins, si l’on compare avec leurs résultats de 2013, les principaux partis soutenant le mouvement ouvrier, le SPÖ (Parti social-démocrate) avec 26,9 % et le KPÖ (Parti communiste héritier du stalinisme) avec 0,7 % sont parvenus à maintenir leurs scores dans l’ensemble du pays.

La victoire est revenue à l’ÖVP (Parti populaire, démocrate-chrétien) de Sebastian Kurz avec 31,6 % des suffrages. Un jeu d’alliances parlementaires le mènera très certainement à former une coalition avec le FPÖ (Parti de la liberté, fascisant) arrivé en troisième position avec 26 % des voix. Une situation dramatique pour les Grünen (Verts, parti écologiste) qui les privera d’une représentation parlementaire pour la prochaine législature. Le FPÖ et l’ÖVP ont aussi le renfort des 9 % réalisés par les listes conjuguées de FRANK (du milliardaire Frank Stronach) et du BZÖ (le socle des partisans historiques de feu Haider).

Pour vaincre le gouvernement
Ni négociations ni journées d’action
Préparer la grève générale

Publié le 08 octobre 2017 
Pour vaincre le gouvernementNi négociations ni journées d’actionPréparer la grève générale

Lire le tract au format PDF

Les négociations se succèdent : le gouvernement avance

Contre les fonctionnaires, blocage des salaires, rétablissement du jour de carence, augmentation au 1er janvier de la CSG, dégradation continue des conditions de travail et des services publics avec 90 000 suppressions de contrats aidés, dont 23 000 dans l’Éducation nationale. De plus, Macron et son gouvernement ont annoncé la liquidation du régime des retraites dans le cadre de la mise en place d’une retraite à points dans le public comme dans le privé, la fin du point d’indice commun à tous les fonctionnaires et 120 000 suppressions de postes sur le quinquennat.