Non au travail le dimanche !
Respect du repos hebdomadaire commun !

Publié le 20 janvier 2014 
Non au travail le dimanche !Respect du repos hebdomadaire commun !

La proportion des salariés travaillant de façon occasionnelle ou habituelle le dimanche était de 20 % en 1990, de 25 % en 2002, de 29 % en 2011.
Le 31 janvier dernier, le gouvernement Hollande-Ayrault-Touraine, en oubliant cette fois-ci d’imiter l’Allemagne, validait une pratique illégale du patronat de la distribution de matériel de bricolage en l’autorisant à ouvrir ses magasins tous les dimanches, ouvrant une brèche de plus dans le droit du travail.

Assez de cadeaux aux patrons ! Dirigeants syndicaux, boycottez les Assises du prétendu pacte de responsabilité !

Publié le 20 janvier 2014 
Assez de cadeaux aux patrons ! Dirigeants syndicaux, boycottez les Assises du prétendu pacte de responsabilité !

Outre le maintien de la plupart des dispositions favorables de Sarkozy et de l’UMP, le patronat a déjà beaucoup obtenu, en 2012 et en 2013, de Hollande et du gouvernement PS-EELV-PRG :

la « loi de sécurisation de l’emploi », c’est-à-dire l’augmentation de la flexibilité des salaires et des emplois négociée par toutes les centrales syndicales, ratifiée par la CFDT et votée par les députés PS ;

  • le « crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi », un cadeau de 13 milliards d’euros en 2013 et de 20 milliards en 2014 de baisse d’impôt sur le capital compensé par une augmentation de la TVA ;
  • la « loi de réforme des retraites », négociée par toutes les centrales syndicales, qui augmente les cotisations des salariés et portera à 43 ans la durée de cotisation ;
  • la limitation de l’augmentation du Smic au minimum légal (pas d’augmentation du pouvoir d’achat) ;
  • l’autorisation des 813 « plans sociaux » en 2013 (plans de licenciements collectifs) ;
  • les interventions militaires au Mali et en Centrafrique, qui justifient les dépenses militaires auprès des groupes capitalistes de l’armement et qui protègent les profits en Afrique des groupes français du négoce, de l’énergie, des télécommunications, du bâtiment…

Fort des concessions déjà obtenues, le capital, comme toujours, exige davantage.

États-Unis
La classe ouvrière commence-t-elle à se rebiffer ?

Publié le 19 janvier 2014 
États-UnisLa classe ouvrière commence-t-elle à se rebiffer ?

Toute la presse américaine l’a remarqué, le 5 novembre, lors d’une élection municipale partielle à Seattle (650 000 habitants, bastion industriel et capitale de l’Etat de Washington sur la côte Ouest), Kshama Sawant, candidate de Socialist Alternative (Alternative socialiste) est entrée au conseil municipal, battant avec 80 000 voix (50,65 % des suffrages exprimés) le candidat du Democratic Party (Parti démocrate du président au pouvoir).

Sur l’interdiction des spectacles de Dieudonné

Publié le 19 janvier 2014 
Sur l’interdiction des spectacles de Dieudonné

Peu de temps après les vœux de François Hollande annonçant sa main tendue aux patrons et les cadeaux qui vont suivre, alors que les fermetures totales ou partielles d’entreprises continuent de jeter sur le carreau des milliers de salariés, le gouvernement, dans une manœuvre de diversion à la petite semaine, a engagé une procédure pour interdire les spectacles de Dieudonné pour antisémitisme et menace à l’ordre public, par l’intermédiaire du ministre de l’Intérieur M. Valls, qui organise la chasse aux sans-papiers et désigne les Roms d’Europe de l’Est comme inassimilables. Le Conseil d’État, une des plus hautes juridictions de la très réactionnaire Ve République, vient de lui donner raison, contre l’avis du tribunal administratif de Nantes.

Nouvelles de Turquie

Publié le 17 janvier 2014 
Nouvelles de Turquie

Les médias français ont longtemps répandu l’idée que le parti clérical au pouvoir était démocratique et qu’il servirait de modèle d’islamisme modéré à tout le Proche-Orient. La répression de la révolte du parc Gezi a dissipé cette illusion.

2002-2013 : l’AKP mate l’armée et s’impose comme la principale force politique de la
bourgeoisie turque

Le Parti de la justice et du développement (Adalet ve Kalkınma Partisi, AKP) de Recep Tayyip Erdogan, issu d’une scission du Parti de la prospérité (Refah Partisi) ouvertement islamiste, est arrivé au pouvoir au début des années 2000 à la suite d’une crise économique majeure dont la bourgeoisie s’est sortie en baissant les salaires, en repoussant l’âge de départ à la retraite et en privatisant en masse sous la supervision du FMI.

Autriche
La formation d’un gouvernement de
coalition entre le SPO et l’OVP

Publié le 14 janvier 2014 
AutricheLa formation d’un gouvernement decoalition entre le SPO et l’OVP

Une fois de plus, le Parti social-démocrate d’Autriche (Sozialdemokratische Partei Österreichs, SPO) et le Parti populaire autrichien (Österreichische Volkspartei, OVP démocrate-chrétien) ont pu s’unir sur un programme commun de gouvernement. Sauf si, dans les prochaines années, un changement radical se produit par la résistance organisée des ouvriers, des employés, de la jeunesse, cela sera sans doute le dernier gouvernement de coalition avant longtemps. La classe dominante n’aura même plus besoin du parti ouvrier bourgeois SPO et gouvernera par ses représentations directes.

Le capitalisme mondial à l’orée de 2014

Publié le 13 janvier 2014 
Le capitalisme mondial à l’orée de 2014

Le prolétariat subit encore les effets de la crise capitaliste mondiale de 2007-2009

Apparemment, la crise est derrière nous. Depuis 2010, la production mondiale croît, ainsi que le commerce international. La Banque mondiale prévoit que le produit intérieur brut du monde va augmenter de +3,2 % en 2014 par rapport à celui de 2013 ; le Fonds monétaire international prévoit même +3,6 %. Les « économies avancées » renoueraient avec la croissance (+1,5% selon le FMI) surtout grâce aux États-Unis, alors que les « économies émergentes » verraient leur croissance se poursuivre à un rythme élevé (+5 % selon le FMI) grâce à la Chine et quelques autres, bien que certaines ralentissent nettement (comme le Brésil : +1 %).

Abrogation des lois Pécresse et Fioraso !

Publié le 08 janvier 2014 
Abrogation des lois Pécresse et Fioraso !

Le gouvernement poursuit la privatisation de l’Université

Hollande vient d’affirmer qu’il était le président des entreprises. Il faut comprendre : de ceux qui les possèdent et non de ceux qui y travaillent.

Par conséquent, le gouvernement Hollande-Ayrault-Fioraso a entrepris de porter un nouveau coup à l’université et la recherche publiques. À la suite des « Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche » qui ont associé les directions syndicales à son élaboration, l’Assemblée nationale a définitivement adopté, le 9 juillet 2013, la loi « relative à l’enseignement supérieur et à la recherche », dite loi Fioraso, qui prolonge la logique de la loi LRU de 2007, dite loi Pécresse, poursuivant et amplifiant ainsi la politique de destruction de l’ancien gouvernement Sarkozy-Fillon. Cette loi se double de la mise en place d’une trentaine de Communautés d’universités et d’établissements. Au programme : des fusions directes ou progressives d’établissements publics et privés, principalement sur une base régionale.

Tract au format PDF

À bas l’intervention de l’impérialisme français en République centrafricaine

Publié le 08 décembre 2013 
À bas l'intervention de l'impérialisme français en République centrafricaine

Jeudi 5 décembre, François Hollande annonçant l’envoi de troupes supplémentaires en République centrafricaine (l’effectif a été porté de 400 à 1 600), après l’approbation unanime du Conseil de Sécurité réuni à sa demande, a déclaré : « La France n’a pas d’autres objectifs que de sauver des vies humaines ».

Mensonge éhonté du serviteur de l’impérialisme français qui se soucie comme d’une guigne des massacres qui ont effectivement cours en République centrafricaine et qui sont précisément le produit de la politique de l’impérialisme français dans ce pays !

Italie 1943 – 1945
La révolution prolétarienne abat le régime fasciste

Publié le 30 novembre 2013 
Italie 1943 – 1945La révolution prolétarienne abat le régime fasciste

1943, l’URSS inflige une défaite décisive à Hitler

Avec la Deuxième guerre mondiale, des millions de femmes et d’hommes ont subi les conséquences de l’échec de la révolution socialiste en Italie, en Allemagne, en Hongrie en 1918-19 faute de parti ouvrier révolutinnaire, de la mise en place de fronts populaires avec la bourgeoisie par la bureaucratie de l’URSS et les partis stalinisés de l’Internationale communiste, de l’écrasement de la révolution prolétarienne en Espagne par le PCE et le NKVD en 1937.

En 1943, le fascisme, qui semblait devoir l’emporter inexorablement depuis 1922, fut défait par la classe ouvrière en URSS et en Italie.