« Charlie hebdo » et Samuel Paty l’ont-ils bien cherché ?

Twitter Facebook
En France, de bonnes âmes expliquent, à chaque attentat islamiste, que la religion musulmane est par nature tolérante et pacifique. Tâche impossible car elle n’est pas différente des autres. Tous les « livres sacrés » et tous les dogmes (bouddhistes, indouistes, israélites, chrétiens, musulmans…), s’ils prêchent la résignation et l’obéissance envers les prêtres, les exploiteurs, les gouvernants, les maris et les pères de la même croyance, sont résolument hostiles aux adeptes des superstitions concurrentes et sont persécuteurs des athées et des homosexuels.


Palden Lhamo, divinité de la théocratie bouddhiste qui régnait sur le Tibet jusqu’à la révolution chinoise de 1949-1951

À l’étranger, surtout dans les pays impérialistes anglo-saxons où même le socialisme est imprégné de cléricalisme, des « démocrates de gauche ou à idées socialistes » sont gênés par les caricatures des religions.

Les bourgeois anglais avaient appris à l’époque du chartisme de quoi était capable le peuple et depuis ils ont été contraints d’accepter la plus grande partie de la charte du peuple et de l’incorporer à la constitution de la Grande-Bretagne. Maintenant, plus que jamais, le peuple doit être tenu en bride par des moyens moraux, et le premier et le principal moyen d’action sur les masses est et reste encore la religion. (Friedrich Engels, « Introduction à l’édition anglaise », 20 avril 1892, Socialisme utopique et socialisme scientifique, 1880, Éditions sociales, p. 54-55)


Céline Goffette et Jean-François Mignot, Le Monde, 23 février 2015

Pour justifier comme « anti-impérialistes » les agissements d’anciens délinquants devenus, au nom de la religion, ennemis fanatiques de la classe ouvrière et du communisme dans le monde entier, plusieurs sectes staliniennes, morénistes ou cliffistes (LOI argentine, CWG néo-zélandais, RKOB autrichienne…) ont calomnié les talentueux dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski qui étaient anticléricaux, antimilitaristes et antiracistes. Les mêmes essaient aujourd’hui de souiller la mémoire de l’enseignant Samuel Paty.

N’importe quel imbécile peut assassiner un professeur (2020) ou un dessinateur (2015), un vieux prêtre catholique (2016) ou une policière qui règle la circulation (2015), un consommateur juif qui fait ses courses (2015) ou un enfant juif qui va à l’école (2012), un amateur de concert rock (2015) ou une amatrice de feux d’artifice (2016), des travailleurs et des étudiants qui se déplacent en métro (1995) ou en train (1996), etc. C’est plus facile qu’affronter l’armée israélienne ou attaquer le palais de l’Élysée.

Que les dévots laissent leurs dieux tout-puissants châtier les mécréants, les impures et les impies ! Personne n’oblige une croyante à avorter. Personne n’oblige un bigot à regarder un tableau de nu ou un dessin satirique. Personne n’oblige quiconque à rire avec Voltaire ou Diderot, bien que ce soit conseillé.

Quoi de plus simple que de diffuser parmi les ouvriers l’excellente littérature matérialiste du siècle passé, littérature qui est jusqu’à présent, tant par la forme que par le contenu, un chef-d’oeuvre de l’esprit français, et qui est toujours infiniment élevée quant au contenu et d’une perfection incomparable quant à la forme. (Friedrich Engels, « Le programme des émigrés blanquistes de la Commune », 26 juin 1874, Le Mouvement ouvrier en France, Maspero, t. 2, p. 76-77)


Pétain à Lourdes, 20 avril 1941

Il n’y a pas de véritable démocratie sans séparation de l’État et des religions, sans liberté d’opinion et d’expression, sans émancipation de la création artistique, de la recherche scientifique, de la transmission du savoir vis-à-vis de tous les carcans religieux et politiques. Les libertés démocratiques et les droits des femmes, là où ils existent, ont été acquis contre le clergé, comme le prouvent les mobilisations des femmes en Pologne aujourd’hui.

Une revue désireuse d’être l’organe du matérialisme militant doit être un organe de combat, elle doit dénoncer et poursuivre inlassablement les actuels « valets diplômés de la prêtraille », qu’ils s’affirment comme représentants de la science officielle ou comme francstireurs, qui se prétendent « démocrates de gauche ou à idées socialistes »… Il est de la plus haute importance que la revue qui se destine à devenir l’organe du matérialisme militant, mène une propagande et une lutte athées inlassables. (Vladimir Lénine, « La portée du matérialisme militant », 12 mars 1922, Oeuvres, Progrès, t. 33, p. 232)

11 novembre 2020

PS : Notre organisation internationale a réfuté dans le détail les délires pro-islamistes de certains « trotskystes ».

Français

English