Posts Tagged With 'grève générale'

Grève générale !

Posted on avril 18, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Grève générale !

Lire le tract au format PDF

Macron étale son cynisme

Interrogé longuement les 12 et 15 avril sur des chaines de télévision, Macron l’a réaffirmé : « on ira jusqu’au bout. » Il a évoqué une possible reprise par l’État de la dette de la SNCF, en échange des avancées dans la réforme : duperie ! Il s’agira simplement de transférer aux contribuables le remboursement de la dette dont les cheminots ne sont nullement responsables afin de faciliter la privatisation des secteurs rentables. Les étudiants qui contestent la loi Vidal de sélection à l’entrée à l’Université ? « Des professionnels du désordre ». Les hôpitaux ? « Il ne faut pas mettre de l’argent sur un système qui n’est plus adapté ». Les violences policières à Notre Dame des Landes ? « Ce qui doit être évacué le sera ». La prise en charge de la dépendance ? Une deuxième journée travaillée non payée « est une piste intéressante ». L’argent n’est disponible que pour multiplier les flics à l’intérieur et les immixtions militaires comme en Syrie la nuit du 14 au 15 avril. Macron a également défendu le projet de loi contre les migrants et le droit d’asile, annoncé la fin de tous les régimes spéciaux de retraites en 2019, tout en indiquant qu’il contestait « une logique de coagulation des mécontentements » !

Les hôpitaux malades de l’austérité

Posted on mars 23, 2018  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Les hôpitaux malades de l’austérité

L’offensive contre la santé publique

Partout dans le monde, les gouvernements augmentent les dépenses militaires et policières tout en rognant sur les dépenses de santé, d’enseignement… Et ils osent faire passer cette régression pour de la modernité. Comme les précédents gouvernements français, celui de Macron, Philippe & Buzyn accuse la Sécurité sociale et les hôpitaux publics des problèmes financiers qu’il crée lui-même.

Le gouvernement s’est fixé l’objectif d’un retour à l’équilibre des comptes de la Sécu en 2020. (Le Monde, 20 décembre 2017)

Il n’y a de déficit de la sécu que parce que les capitalistes refusent de la financer. D’un côté, l’État exonère plus de patrons de leurs cotisations sociales ; de l’autre, il coupe dans les dépenses qui ne sont pas liées au maintien de l’ordre. Le budget de la sécurité sociale 2018 prévoit 3 milliards d’euros de réduction de dépenses de l’assurance maladie, la moitié devant être assumée par les établissements hospitaliers.

Motion de l’AG des grévistes de l’Éducation nationale de Nanterre (Hauts-de-Seine)

Posted on mars 22, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Motion de l’AG  des grévistes  de l’Éducation nationale de Nanterre (Hauts-de-Seine)

Nous, réunis en AG de grève le 22 mars exigeons des directions syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, CFDT, CFTC, UNSA…) qu’elles cessent tout « dialogue social » du plan Action publique 2022, contre le statut des cheminots, de Pacoursup, et plus globalement de toutes les attaques de l’école (sélection à l’université, réforme du bac et du lycée…), qu’elles préparent et appellent à une grève générale illimitée jusqu’au retrait de ces projets.

24 pour, 0 contre, o abstention, 0 NPPV

Dirigeants syndicaux, cessez de négocier les plans du gouvernement ! Appelez à la grève générale !

Posted on mars 19, 2018  by admin  in Non classé, Slide   Commentaires fermés
Dirigeants syndicaux, cessez de négocier les plans du gouvernement ! Appelez à la grève générale !

Lire le tract au format PDF

Macron et son gouvernement mettent les bouchées doubles

Cela ne s’arrêtera ni demain, ni le mois prochain, ni dans les trois mois… Nous allons continuer à réformer en profondeur. (Macron, 11 mars)

Le gouvernement a mené en automne une attaque frontale contre les salariés du privé avec les ordonnances de flexibilité et de précarisation. Il a favorisé le capital et défavorisé le travail avec les budgets 2018 de l’État et de la sécurité sociale.

Les travailleurs des EHPAD et des hôpitaux sont à bout de souffle, mais la ministre Buzyn déclare vouloir « supprimer les lits qui ne servent à rien », des milliards d’économies supplémentaires sont annoncés contre la santé publique.

Pétition Pour le retrait des ordonnances contre le travail

Posted on septembre 06, 2017  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés

Version pdf

Version word

Retrait des ordonnances contre le travail !

Les ordonnances contre le travail de Macron et de son gouvernement, c’est :
Les contrats de « chantier » ou de « projet » étendu à toutes les branches, contre les CDI.
Des accords à la main du patron dans les entreprises de moins de 50 salariés, sans les syndicats, avalisés par referendum.

Retrait des ordonnances contre le travail !

Posted on septembre 05, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Retrait des ordonnances contre le travail !

Lire le tract au format pdf

Le candidat Macron, ancien banquier et ancien ministre de Hollande, l’avait promis aux patrons. Le gouvernement de l’ex-LR Philippe l’avait annoncé dès sa constitution. Les partis LREM, LR et MoDem ont autorisé le gouvernement à le faire. Les « partenaires sociaux » l’ont négocié pendant trois mois (50 réunions !) avec la ministre du Travail Pénicaud qui vient de l’état-major des groupes capitalistes Danone, Dassault et Orange.

Comment LO et le NPA se sont opposé à la grève générale

Posted on août 10, 2016  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Comment LO et le NPA se sont opposé à la grève générale

Le NPA a été fondé sur le reniement du communisme. La direction de LO pratique un double langage : elle parle de révolution dans sa revue et durant ses fêtes. Le reste du temps, l’hebdomadaire et les tracts invitent le « monde du travail » à voter pour « faire entendre le camp des travailleurs » (faire entendre à qui ?)et à suivre les consignes de la bureaucratie de la CGT.

LO et le NPA cautionnent déjà la prochaine initiative de Martinez et Mailly qu’ils font passer auprès des travailleurs et des étudiants pour une tactique avisée.

La seule voie pour faire reculer le gouvernement et le patronat, c’est de poursuivre la mobilisation, en faisant grève et en manifestant dès le 15 septembre, à l’occasion de la journée d’action organisée par plusieurs organisations syndicales pour exiger le retrait de la loi travail. (Lutte ouvrière, 10 août 2016)

L’intersyndicale appelle le jeudi 15 septembre à une nouvelle journée d’action… Dès maintenant, nous devons la préparer… En septembre, la jeunesse retrouvera le chemin des écoles et des universités, et il sera possible de discuter à nouveau de la convergence des luttes pour construire un mouvement de grève qui bloque l’économie. (L’Anticapitaliste, 13 juillet 2016)

1936-1938 : la coalition de Front populaire empêche la classe ouvrière de prendre le pouvoir en France

Posted on juillet 15, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
1936-1938 : la coalition de Front populaire empêche la classe ouvrière de prendre le pouvoir en France

Depuis 1936, les partis ouvriers bourgeois ne cessent de seriner aux masses que le gouvernement de Front populaire était leur gouvernement, que c’est à lui que l’on doit les « avancées » sociales obtenues en 1936 et qu’il faut recommencer. Rien n’est plus faux .

Ainsi, le 1er mai, Cambadélis avait déposé, en levant le poing, une gerbe à la statue de Blum : « Léon Blum c’est la gauche unie, la gauche qui agit ! ». Le Premier secrétaire du PS a comparé Hollande à Blum et dénoncé ceux qui divisent « la gauche ».

Quelques semaines plus tard, le 37e congrès du PCF se prononce pour la formation d’un nouveau « Front populaire et citoyen, à la fois fait de mobilisations sociales, de constructions citoyennes et d’alliance avec des courants transformateurs et réformistes prêts à agir pour un projet de transformation sociale ».

Alors que la chambre de Front populaire élue en avril-mai 1936 a voté en juillet 1940 les pleins pouvoirs à Pétain, le Parti radical ayant repris dès 1938 toutes les conquêtes obtenues par la grève générale de 1936, d’ailleurs absentes du programme du Front populaire.

Seule la grève générale peut vaincre le gouvernement

Posted on juin 21, 2016  by admin  in Publications, Slide   Commentaires fermés
Seule la grève générale peut vaincre le gouvernement

Lire le tract au format PDF

Le gouvernement franchit un pas supplémentaire

Le 14 juin, au moins 500 000 manifestants ont défilé à Paris, venus également de province, s’ajoutant aux manifestations dans de nombreuses villes. Malgré ce neuvième appel à une journée d’action (après les 9 mars, 31 mars, 9 avril, 28 avril, 12 mai, 17 mai, 19 mai, 26 mai) sans plus de perspective que les précédentes, ce sont encore d’imposants cortèges qui se sont rassemblés sur le mot d’ordre de retrait total de la loi El Khomri.

Cependant le gouvernement a immédiatement réaffirmé le soir même qu’il ne reculerait pas d’un pouce. Pourquoi le ferait-il ? Après la trahison ouverte de la CFDT, après le recul de la direction de l’UNEF contre un plat de lentilles, les directions syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires ont déclenché des grèves reconductibles par secteurs, voire par sites, laissant les travailleurs s’épuiser dans des combats isolés, sans jamais ouvrir la perspective de la grève générale pour vaincre le gouvernement.

Résolution du Congrès 35 CGT santé et action sociale

Posted on juin 12, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Résolution du Congrès 35 CGT santé et action sociale

Les syndiqués des secteurs santé et action sociale réunis en congrès départemental 35 les 9 et 10 juin 2016 considèrent que pour obtenir le retrait de la loi El Khomri il faut battre le gouvernement.

L’issue de la bataille engagée par des millions de salariés, de chômeurs, d’étudiants et de lycéens pour le retrait de la loi n’est pas encore scellée.

Pour gagner contre la loi El Khomri, les dirigeants confédéraux CGT avec les autres confédérations doivent sans plus attendre appeler maintenant et unitairement à la grève générale et rompre avec les journées d’action secteur par secteur ou site par site. Il n’en dépend pas seulement de la seule loi El Khomri mais de toutes attaques présentes et à venir.<

Motion adoptée      27 pour          5 contre           19 abstentions