La 1re Guerre mondiale (6)
1914 : contre le courant

Publié le 18 mai 2015 
La 1re Guerre mondiale (6)1914 : contre le courant

Quand le conflit éclate en août 1914, ses principales sections (SPD d’Allemagne, LP de Grande-Bretagne, PS-SFIO de France, SDAP d’Autriche, POB de Belgique…) se rallient à leur bourgeoisie et l’Internationale ouvrière renonce, sans qu’en son sein existe pour faire face à ce reniement historique la moindre fraction ou tendance internationaliste et révolutionnaire [Révolution communiste n° 8]. La classe ouvrière en paie chèrement le prix sur le front et à l’arrière [Révolution communiste n° 9].

Le Proche-Orient s’enfonce dans la barbarie

Publié le 17 mai 2015 
Le Proche-Orient s’enfonce dans la barbarie

Qui sont les fauteurs de guerre ?

Les monarchies islamistes sunnites d’Arabie, du Koweït, du Qatar, des EAU, de Bahreïn, ainsi que la théocratie d’Iran, sont toujours en place. Plusieurs États d’Afrique du nord et d’Asie de l’ouest se sont effondrés : Irak, Syrie, Libye, Yémen… et de nouveaux États apparaissent (Kurdistan du Sud, EI). Les guerres et les bombardements, les persécutions des minorités nationales et religieuses, le renforcement de l’oppression des femmes et le totalitarisme s’expliquent d’abord par le sous-développement, la domination impérialiste, les interventions militaires des États-Unis et de leurs alliés, les rivalités entre ceux-ci et le nouvel impérialisme russe, le conflit entre des puissances régionales (Iran, Arabie saoudite, Turquie…) mais aussi par l’échec des révolutions de 2011 qui auraient pu y mettre un terme.

ABC du marxisme (4)
Les crises économiques ?

Publié le 16 mai 2015 
ABC du marxisme (4)Les crises économiques ?

Les travailleuses et les travailleurs d’Amérique du nord et d’Europe ont subi une crise capitaliste mondiale en 2008-2009. Si, à l’échelle globale, le PIB augmente de nouveau depuis 2009, celui de la France stagne et le chômage continue à augmenter.

Pourtant, d’après la science économique bourgeoise, le capitalisme ne génère pas de crise. Pour la variante néo-classique, le jeu du marché aboutit à la meilleure situation possible. Par exemple, il n’y a pas de chômeurs, seulement des individus qui choisissent le loisir plutôt que le travail. S’il y a malgré tout une crise, c’est que les marchés (des produits, du travail, des capitaux…) sont perturbés par des « chocs exogènes » : en général, une intervention jugée nocive de l’État, surtout quand celui-ci fait des concessions à la classe ouvrière.

Une économie mondiale toujours plus instable

Publié le 13 mai 2015 
Une économie mondiale toujours plus instable

Ce n’est que grâce aux injections colossales de la part des États bourgeois et de leurs banques centrales et grâce aux attaques contre les travailleurs du monde entier que le capitalisme a survécu à la crise de 2007-2008. Le libéralisme qui servait auparavant et qui sert de nouveau à justifier les attaques contre les acquis sociaux a été alors temporairement oublié par les patrons des groupes de la banque, de l’assurance et de l’automobile et par les gouvernements de toute couleur politique.

Retrait du projet contre le collège !

Publié le 12 mai 2015 
Retrait du projet contre le collège !

Après l’université et l’école, le tour du collège

Réforme des collèges. Et si elle avait raison ? (Libération, 12 mai)

Le carnaval réactionnaire déchaîné par l’UMP et le FN, Valeurs actuelles et Le Figaro, Pierre Nora et Alain Finkelkraut contre la « réforme » du collège doit-il conduire les travailleurs, en particulier ceux du collège et ceux qui sont parents de collégiens ou de futurs collégiens, à la soutenir ?

L’enseignement public souffre. Il est victime de la crise capitaliste et des restrictions budgétaires. Les collèges sont touchés de plein fouet dans les ghettos créés par le capitalisme en crise, où règnent le chômage, la pauvreté et l’économie souterraine.

Revolución Permanente (Pérou) : Pour l’autodéfense des masses et la victoire à Islay

Publié le 11 mai 2015 
Revolución Permanente (Pérou)  : Pour l’autodéfense des masses et la victoire à Islay

(Version espagnole / versión española)

Le gouvernement du Partido Nacionalista (Parti nationaliste) continue de tuer, comme l’avaient fait, avant lui, les gouvernements de l’Apra (à deux reprises), de Perú Posible (Pérou possible), de Fujimori et de Belaúnde Terry, pour nous limiter aux 35 dernières années. Humala continue d’envoyer des troupes à Islay pour tirer, pour en finir avec la grève générale illimitée de la province.

Les États européens sont responsables des naufrages meurtriers en Méditerranée

Publié le 08 mai 2015 
Les États européens sont responsables des naufrages meurtriers en Méditerranée

(Lire le tract au format PDF)

En Europe, les États et les médias commémorent, au nom de la démocratie, la fin de la 2e Guerre mondiale. Outre les jeunes travailleurs sous l’uniforme morts par millions, la population civile en avait payé le prix : bombardements, déplacements et migrations forcés, viols, détention en camps…

Klassenkampf (Lutte de classe) n° 22, bimestriel du GKK Autriche (en allemand), mai 2015

Publié le 01 mai 2015 
Klassenkampf (Lutte de classe) n° 22, bimestriel du GKK Autriche (en allemand), mai 2015

Klassenkampf (Lutte de classe) n° 22, bimestriel du GKK Autriche (en allemand)
mai 2015

1er mai : Pour une internationale ouvrière sous la bannière rouge de la révolution communiste !

Publié le 25 avril 2015 
1er mai : Pour une internationale ouvrière sous la bannière rouge de la révolution communiste !

(Lire le tract au format PDF)

(Version allemande / deutsch version)
(Version anglaise / english version)
(Version espagnole / versión española)
(Version turque / türk versiyon)

Dans de nombreux pays, les travailleurs ne peuvent célébrer le 1er mai 2015, la journée internationale de la lutte de la classe ouvrière, que dans des conditions difficiles, voire pas du tout. Partout dans le monde, le maintien du capitalisme entraîne le chômage, l’exploitation, la guerre, le fascisme, l’oppression, la misère, la destruction de l’environnement, l’obscurantisme… L’appréciation de Lénine sur le capitalisme en déclin, « l’impérialisme est la réaction sur toute la ligne », est confirmée.

Contre le gouvernement au service des capitalistes, rompre le dialogue social et préparer la grève générale

Publié le 07 avril 2015 
Contre le gouvernement au service des capitalistes, rompre le dialogue social et préparer la grève générale

(Lire le tract au format PDF)

« Il n’y aura pas de changement, ni de ligne ni de Premier ministre » (Hollande le 12 mars)

Le résultat de la politique du gouvernement, c’est d’une part le renforcement de l’UMP et de Sarkozy qui sortent gagnants des élections départementales avec 65 départements au lieu de 40 précédemment et d’autre part la marche en avant du FN. Aux élections départementales, la classe ouvrière et la jeunesse se sont massivement abstenues pour condamner sa politique entièrement vouée aux exigences de la bourgeoisie. Mais Hollande et Valls n’ont qu’un objectif, poursuivre, amplifier et accélérer leur politique