Appel de Strasbourg à la grève générale pour le retrait de la « loi Travail »

Twitter Facebook

Nous, 400 lycéen-ne-s, étudiant-e-s, personnels, sans-emploi, précaires, salarié-e-s du public et du privé, réuni-e-s en Assemblée générale unitaire le 24 mars 2016, à l’Université de Strasbourg :

  • 1. condamnons les violences policières commises sur tout le territoire français et en particulier sur les campus universitaires ;
  • 2. exigeons l’abandon des poursuites pénales contre les manifestant-e-s ;
  • 3. demandons la levée immédiate de l’état d’urgence qui sert de prétexte à la répression des mouvements sociaux ;
  • 4. exigeons l’abandon du projet de déchéance de nationalité ;
  • 5. dénonçons les sanctions contre les lycéen-ne-s et exigeons leur abandon ;
  • 6. demandons le droit de grève pour les lycéen-ne-s ;
  • 7. demandons le passage de la durée du temps de travail à 32h hebdomadaire ;
  • 8. exigeons le retrait sans condition de la « Loi Travail ».

 
Nous appelons tous les étudiants et personnels de l’université, les salariés du public et
du privé, à se mettre en grève générale jusqu’au retrait de la « loi-Travail ».
24 mars 2016