Non à l’union nationale ! Pas touche aux libertés !

Twitter Facebook

(Lire le tract au format PDF)

(Version italienne / versione italiana)

(Version russe / Русская версия)

Le 7 janvier, à Paris, deux islamistes se réclamant d’Al-Qaida ont assailli l’hebdomadaire Charlie Hebdo, assassinant les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski. Ils ont exécuté en outre cinq autres collaborateurs du journal, un visiteur et deux policiers. Le même jour, un autre islamiste, lié aux premiers mais se réclamant de Daesh, a assassiné une policière municipale qui s’occupait de la circulation à Montrouge, a blessé un agent de voirie puis a tué quatre clients d’un supermarché casher à Paris.

Les trois fanatiques n’ont pas attaqué l’armée sioniste, ni« la France » : ils ne s’en sont pas pris à l’état-major de l’armée ou au siège d’un service secret (DGSE, DGSI…), ni au Printemps français fasciste et homophobe, ni à l’hebdomadaire raciste Minute. C’est un fait, les réactionnaires islamistes ont assassiné des artistes parce qu’ils se moquaient de toutes les religions et des habitants du 20e arrondissement de Paris parce qu’ils étaient juifs.

Le fondamentalisme musulman n’est pas une conviction religieuse, c’est un courant politique fasciste. Dans les zones qu’elles contrôlent, au Proche-Orient et en Afrique, les bandes islamo-mafieuses torturent leurs opposants et les exécutent, défendent la propriété privée, interdisent les grèves et liquident les organisations ouvrières, tuent plus d’Arabes et de Kurdes que de soldats des armées impérialistes et sioniste, oppriment violemment les femmes, les jeunes et les homosexuels, interdisent toute activité artistique et persécutent les autres croyances.

L’islamisme est un produit de la décomposition du capitalisme : il a été propulsé par les services secrets américains, pakistanais, turcs et israéliens ; il est financé par les monarchies du Golfe alliées des États-Unis et de la France ; il est branché sur le capitalisme mondial par ses trafics de drogue, de pétrole, d’armes… Il trouve un écho dans les pays dominés mais aussi dans les minorités arabes ou musulmanes opprimées des pays dominants en prenant l’apparence, fallacieuse, de l’anti-impérialisme et de l’antisionisme.

C’est possible parce que les États impérialistes comme les Etats-Unis et la France sécrètent en leur sein la discrimination contre les minorités ethniques (par exemple, le Premier ministre Valls a dit que les Roms n’étaient pas intégrables). Ils légitiment la colonisation sioniste de la Palestine. Pour protéger leurs groupes capitalistes qui pillent la nature et exploitent les salariés dans le monde entier, les puissances impérialistes interviennent à l’étranger pour soutenir des régimes despotiques, mener des coups d’État, bombarder, occuper, assassiner et torturer ceux qui osent les défier.

Hollande reçoit la raciste Le Pen et il défile avec le premier ministre israélien Netanyahou qui a détruit Gaza et massacré 2 000 Palestiniens l’été 2014 ainsi qu’avec le ministre des affaires étrangères des Émirats arabes unis, une monarchie absolue qui interdit les syndicats et la presse libre, applique la charia. Pourtant, le PS, le PCF, le PdG et toutes les directions syndicales (CFDT, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA) appellent à « l’unité républicaine » et défilent avec les chefs de l’UMP.

L’union nationale, que ce soit contre le Kaiser en août 1914 ou contre les djihadistes en janvier 2015, transforme toujours le prolétariat et la jeunesse en dupes de la classe dominante. Elle débouchera sur l’espionnage généralisé de la population, sur la diminution des libertés démocratiques (il y déjà eu, depuis 2001, 15 lois « antiterroristes »), sur le renforcement de l’appareil répressif d’État (services secrets, armée, police nationale…) qui se révèle impuissant envers le terrorisme. Par contre, les lois liberticides et l’appareil étatique de répression constituent une menace contre les grèves, les luttes sociales et la révolution sociale ici et ailleurs. Le GIPN est déjà intervenu contre des postiers en grève, le GIGN est déjà intervenu contre des marins en grève. Des fascistes, qui haïssent Charlie Hebdo, multiplient les agressions contre les mosquées.

Les travailleurs et les jeunes de ce pays, quelle que soit leur ethnie, leur religion ou leur absence de religion, doivent s’unir pour défendre les libertés démocratiques. Ils doivent combattre aussi les campagnes xénophobes et islamophobes des partis bourgeois « républicains » comme l’UMP ou fascisants comme le FN, les interventions militaires impérialistes et la chasse aux immigrés que mène le gouvernement PS-PRG. Pour éradiquer définitivement le fascisme sous toutes ses formes, il faut extirper le capitalisme de ce pays et du monde entier par l’action révolutionnaire des travailleurs de tous les pays.

  • Rupture de « l’union nationale » de la part de toutes les organisations ouvrières !
  • Aucune restriction des libertés démocratiques !
  • Protection des synagogues et des mosquées !
  • Fin des subventions à l’Église catholique et ses écoles !
  • Retrait de toutes les troupes françaises des pays étrangers !
  • Liberté pour les travailleurs et les jeunes de circuler, d’étudier et de travailler dans tous les pays !