Posts Tagged With 'OMC'

L’impérialisme américain déclare la guerre économique

Posted on juin 29, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
L’impérialisme américain déclare la guerre économique

Quand un pays (les États-Unis) perd des milliards de dollars en commerçant, potentiellement avec tous les pays avec lesquels il fait des affaires, les guerres commerciales sont bonnes et faciles à gagner. Par exemple, quand on a un déficit de 100 milliards de dollars avec un pays et qu’il fait le malin, on arrête de faire des affaires et on gagne gros. C’est facile. (Trump, 2 mars 2018)

À contrepied de la doctrine officielle de ses prédécesseurs démocrates ou républicains, le président des États-Unis rejette les négociations et les accords multilatéraux, augmente unilatéralement les droits de douane. Avec son style de cowboy et ses solutions à l’emporte-pièce, Trump exprime pour autant l’impérieuse nécessité pour l’impérialisme américain de se sortir d’une situation qui le mine chaque jour un peu plus. [voir Révolution communiste n° 20 & n°28]. Et en même temps, il dévoile son impasse, sauf à marcher à la guerre, économique sans aucun doute, militaire à terme.

Pérou : Contre l’impérialisme et son gouvernement fantoche

Posted on octobre 07, 2015  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Pérou : Contre l’impérialisme et son gouvernement fantoche

(Version espagnole / Versión española)

Lima est, en ce moment, le siège des réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, les deux institutions les plus importantes chargées de coordonner et de rendre viable les finances impérialistes pour l’exploitation des peuples du monde. D’autres institutions capitalistes comme l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) participent également à ce sommet.

Que ces évènements se tiennent dans la capitale montre à quel point les gouvernements de la bourgeoisie péruvienne ont satisfait inlassablement aux appétits et exigences de ces organismes ; une tradition historique qui remonte à 1954, date à laquelle le Pérou fut le premier pays latino-américain, le troisième au niveau mondial, à solliciter un prêt du FMI.