Le 23e congrès de FO, février 2015

Publié le 15 mars 2015 
Le 23e congrès de FO, février 2015

La France se caractérise par un émiettement syndical incroyable, puisqu’il existe actuellement 8 confédérations de salariés : CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, UNSA, Solidaires, CNT, sans parler d’organisations syndicales autonomes comme la FSU dont l’effectif est plus important que celui de plusieurs des confédérations.

Le gouvernement veut ponctionner 3 milliards d’euros sur les hôpitaux

Publié le 08 mars 2015 
Le gouvernement veut ponctionner 3 milliards d’euros sur les hôpitaux

(Lire le tract au format PDF)

Les syndicats réactionnaires de médecins libéraux font pression sur le gouvernement pour qu’il renonce à une de ses rares mesures progressistes, la généralisation du tiers payant. Le 20 février, la ministre de la Santé Touraine a annoncé 4 « groupes de travail » avec tous les partenaires de la santé pour peaufiner le projet de loi que le gouvernement va soumettre au parlement fin mars.

CGT : de quoi la destitution sans congrès de Lepaon est-elle le symptôme ?

Publié le 03 mars 2015 
CGT : de quoi la destitution sans congrès de Lepaon est-elle le symptôme ?

Entre octobre et décembre 2014, la presse révèle que le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon a fait rénover son appartement de fonction pour 100 000 euros, a fait refaire son bureau au siège de Montreuil pour 62 000 euros, a obtenu pour son départ du Comité régional CGT de Basse-Normandie environ 100 000 euros… Le PCF vole à son secours : s’en prendre au parasite du syndicat, c’est s’en prendre au syndicat.

Klassenkampf (Lutte de classe) n° 21, bimestriel du GKK Autriche (en allemand), 26 février 2015

Publié le 26 février 2015 
Klassenkampf (Lutte de classe) n° 21, bimestriel du GKK Autriche (en allemand), 26 février 2015

Klassenkampf (Lutte de classe) n° 21, bimestriel du GKK Autriche (en allemand)
26 février 2015

Gouvernement KKE-Syriza !
Dehors, les ministres bourgeois !

Publié le 03 février 2015 
Gouvernement KKE-Syriza ! Dehors, les ministres bourgeois !

(Version anglaise / english version)
(Version espagnole / versión española)
(Version italienne / versione italiana)
(Version turque / türk versiyonu)

Un vote massif pour la Syriza

Le 25 janvier, les travailleurs grecs ont voté massivement pour la Syriza (Coalition de la gauche radicale : 36,3 % des voix) qui avait promis d’annuler la dette des gouvernements ND et PASOK. D’autres ont voté, par méfiance envers la Syriza, pour l’autre parti issu du stalinisme, le KKE (Parti communiste de Grèce : 5,5 %).

Les travailleurs n’en peuvent plus de subir les conséquences de la dépression qui affecte le capitalisme grec depuis la crise mondiale de 2007-2009, de la politique réactionnaire des gouvernements bourgeois et de la Troïka (UE-FMI-BCE) : 27,6 % de chômeurs, moins 38 % pour les salaires, moins 44 % pour les pensions…

Revolución Permanente (Pérou): Programme d’action révolutionnaire

Publié le 29 janvier 2015 
Revolución Permanente (Pérou): Programme d'action révolutionnaire

Contre l’impérialisme et toutes les organisations de la classe dominante, contre les bureaucraties syndicales et la gauche réformiste pro-capitaliste !

Construire le pouvoir de tous les travailleurs pour abattre le gouvernement, le Parlement et le pouvoir judiciaire !

Pour une Assemblée populaire nationale et un gouvernement ouvrier, paysan et populaire !

Qu’est-ce que la religion ?

Publié le 25 janvier 2015 
Qu’est-ce que la religion ?

La misère religieuse est, d’une part, l’expression de la misère réelle, et, d’autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l’âme d’un monde sans cœur, de même qu’elle est l’esprit d’une époque sans esprit. C’est l’opium du peuple. Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple. Exiger qu’il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation, c’est exiger qu’il soit renoncé à une situation qui a besoin d’illusions.

La bourgeoisie française cherche à utiliser contre les travailleurs les attaques terroristes que sa politique a provoquées

Publié le 19 janvier 2015 
La bourgeoisie française cherche à utiliser contre les travailleurs les attaques terroristes que sa politique a provoquées

Comment la prétendue coalition contre les égorgeurs serait-elle crédible, alors que, pour des raisons différentes, beaucoup de ses membres ont partagé avec eux (et partagent encore pour certains) des intérêts stratégiques, politiques, économiques ? (Charb, L’Humanité, 24 octobre 2014)

Le massacre de douze personnes dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier génère une indignation spontanée le soir même. Par centaines de milliers, des jeunes et des travailleurs manifestent spontanément dans tout le pays pour protester. Le choc redouble le lendemain 8 janvier avec la prise d’otages dans une supérette d’aliments casher et l’assassinat de quatre clients juifs.

Grèce : pour un gouvernement ouvrier et paysan qui annule la dette (Déclaration du CoReP)

Publié le 19 janvier 2015 
Grèce : pour un gouvernement ouvrier et paysan qui annule la dette (Déclaration du CoReP)

(Version allemande / deutsch version)
(Version anglaise / english version)
(Version espagnole / versión española)
(Version italienne / versione italiana)
(Version turque / türk versiyon)

Malgré les calomnies, les manipulations et la répression du gouvernement Samarás (ND-Pasok), malgré l’immixtion de la Commission européenne et du gouvernement allemand dans la campagne électorale, la Coalition de la gauche radicale (Syriza) est donnée gagnante aux élections législatives grecques du 25 janvier.

Chine : pour la révolution socialiste

Publié le 19 janvier 2015 
Chine : pour la révolution socialiste

Depuis mars 2013, la République populaire de Chine a un nouveau président, le secrétaire général du Parti communiste chinois, Xi Jinping. Xi maintient le cap de son prédécesseur Hu Jintao pour tenter de consolider le capitalisme malgré les luttes des exploités et des opprimés, de conquérir une place parmi les puissances impérialistes.