Posts Tagged With 'LO'

Macron poursuit son offensive grâce aux directions syndicales

Posted on avril 04, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Macron poursuit son offensive grâce aux directions syndicales

Coup sur coup

En un an, la présidence Macron, la majorité LREM à l’Assemblée et le gouvernement Philippe ont porté des coups à la classe ouvrière et aux libertés : ordonnances contre le droit du travail, budget d’austérité, intégration de l’état d’urgence à la loi, persécution des migrants, fiscalité amicale pour les « entrepreneurs », augmentation de la CSG, renforcement de l’appareil répressif, gel des salaires des fonctionnaires, encadrement des chômeurs, financement du lancement d’entreprises par l’UNEDIC…

Le 26 mars, le gouvernement (par le biais de la ministre du travail Pénicaud) a autorisé le licenciement pour « faute grave » de Gaël Quirante, responsable syndical SUD des Hauts de Seine, demandé depuis 2010 par le groupe La Poste et jusqu’alors refusé par l’inspection du travail.

Ces reculs et ces défaites ont été infligés en comptant sur la complaisance des directions syndicales qui ont accepté de discuter de toutes les attaques, des partis « réformistes » (LFI, PCF…) qui avalisent la légitimité du gouvernement et des organisations semi-réformistes (LO, NPA, POID, AL…) qui soutiennent les bureaucrates syndicaux et accusent les travailleurs de léthargie et d’inertie.

Tirer le bilan

Posted on décembre 05, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Tirer le bilan

La réaction ratifie les ordonnances sous les applaudissements

Le 28 novembre, les députés LREM, Constructifs et la grande majorité du groupe LR votaient à l’Assemblée nationale, par 463 voix pour contre 74, la ratification des ordonnances. L’annonce des résultats a été applaudie debout par cette majorité réactionnaire, célébrant une victoire pour la bourgeoisie. Pour les travailleurs, c’est une nouvelle défaite, après celle subie en 2016 sur la première loi Travail imposée par Hollande, Valls et El Khomri, prémisse des ordonnances de Macron, Philippe, Pénicaud.

LO et la police

Posted on septembre 25, 2017  by admin  in Slide   Commentaires fermés
LO et la police
Le président PS Hollande avait augmenté le budget de l’armée, le seul reproche du PCF et du PdG était que c’était insuffisant. Il avait aussi recruté des policiers et rééquipé la police nationale et la gendarmerie, avec l’appui des centrales syndicales (UNSA, FO, CGT, CFDT, Solidaires) car elles syndiquent les policiers (sans que LO, le NPA, le POID, le POI n’y trouvent rien à redire). Tout cela a servi à disperser des camps de réfugiés, à arrêter les migrants sans-papiers et, au printemps 2016, à réprimer le mouvement contre le projet de loi travail, particulièrement les jeunes et les grévistes des blocages des raffineries.

L’impasse du prétendu réformisme

Posted on juillet 23, 2017  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
L’impasse du prétendu réformisme

L’illusion que le capitalisme doit être seulement réformé, qu’il peut être durablement et irréversiblement amélioré rencontre un écho non seulement chez de nombreux travailleurs, ce qui est inévitable en temps ordinaire mais aussi des chefs des organisations constituées en défi au capitalisme : coopératives ouvrières; mutuelles ; syndicats ouvriers ; partis politiques ouvriers (« travaillistes », « socialistes », « sociaux-démocrates », « communistes »…).

Ni Macron, ni Le Pen !

Posted on avril 25, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Ni Macron, ni Le Pen !

Lire le tract au format PDF

Les candidats des deux partis qui ont géré alternativement l’État bourgeois depuis trois décennies sont éliminés au premier tour de l’élection présidentielle. Les candidats des organisations issues de la classe ouvrière (PS, PCF & PdG, NPA, LO) totalisent moins de 28 % des voix exprimées, contre 41 % en 2012, soit une perte près de 5 millions de voix. Les candidats des partis politiques de la bourgeoisie (EM, FN, LR & UDI, DlF, etc) obtiennent plus de 72 % des voix exprimées. Macron a 18,19 % des inscrits et Le Pen 16,14 %. L’abstention s’est élevée à plus de 22 %. En outre, beaucoup de jeunes, de chômeurs et de travailleurs peu qualifiés ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Une partie notable des travailleurs ne peut pas s’inscrire à cause de son âge (apprentis) ou de sa nationalité (étrangers).

Les policiers bafouent leur légalité et le gouvernement « socialiste  » leur cède

Posted on novembre 13, 2016  by admin  in Slide   Commentaires fermés
Les policiers bafouent leur légalité et le gouvernement « socialiste  » leur cède

Depuis le début d’octobre, des manifestations de policiers se déroulent sans autorisation. Bien que le nombre de manifestants soit faible (environ 3 000 sur l’ensemble du pays), ce que les médias ont appelé la « grogne des policiers » est grosse de dangers pour la classe ouvrière.

L’armée permanente et la police sont les principaux instruments de la force du pouvoir d’État. (Lénine, L’État et la Révolution, août 1917)

Mélenchon soutient la fermeture des frontières françaises aux pauvres

Posted on octobre 18, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Mélenchon soutient la fermeture des frontières françaises aux pauvres

Le gouvernement Hollande-Valls-Cazeneuve annonce que les migrants parqués à Calais devront monter dans les cars de police avec ou sans la matraque, que leurs maigres effets seront écrasés comme des déchets, qu’ils seront enfermés dans des camps de rétention, que ceux qui pourront fuir subiront une misère encore plus grande loin des solidarités qu’ils avaient développées.

Comment LO et le NPA se sont opposé à la grève générale

Posted on août 10, 2016  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Comment LO et le NPA se sont opposé à la grève générale

Le NPA a été fondé sur le reniement du communisme. La direction de LO pratique un double langage : elle parle de révolution dans sa revue et durant ses fêtes. Le reste du temps, l’hebdomadaire et les tracts invitent le « monde du travail » à voter pour « faire entendre le camp des travailleurs » (faire entendre à qui ?)et à suivre les consignes de la bureaucratie de la CGT.

LO et le NPA cautionnent déjà la prochaine initiative de Martinez et Mailly qu’ils font passer auprès des travailleurs et des étudiants pour une tactique avisée.

La seule voie pour faire reculer le gouvernement et le patronat, c’est de poursuivre la mobilisation, en faisant grève et en manifestant dès le 15 septembre, à l’occasion de la journée d’action organisée par plusieurs organisations syndicales pour exiger le retrait de la loi travail. (Lutte ouvrière, 10 août 2016)

L’intersyndicale appelle le jeudi 15 septembre à une nouvelle journée d’action… Dès maintenant, nous devons la préparer… En septembre, la jeunesse retrouvera le chemin des écoles et des universités, et il sera possible de discuter à nouveau de la convergence des luttes pour construire un mouvement de grève qui bloque l’économie. (L’Anticapitaliste, 13 juillet 2016)

Intervention congrès Snuipp-FSU 92

Posted on mai 24, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Intervention congrès Snuipp-FSU 92

Camarades,

Note congrès se tient alors que les travailleurs et la jeunesse tentent d’arrêter une nouvelle offensive du gouvernement Hollande-Valls contre les travailleurs. Depuis 3 mois, la jeunesse étudiante et lycéenne et des millions de travailleurs exigent le retrait pur et simple, sans discussions ni négociations, du projet de loi El Khomri. Ce projet de loi remet en cause de nombreux acquis du Code du travail en inversant la hiérarchie des normes et en laissant aux patrons, dans chaque entreprise le soin d’adapter les contrats des salariés à leurs besoins.

51e congrès de la CGT, 18 au 22 avril

Posted on mai 18, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
51e congrès de la CGT, 18 au 22 avril

La CGT est, devant la CFDT, la première centrale du syndicalisme français divisé, minoritaire chez les salariés et de plus en plus dépendant du financement par l’État bourgeois.

Historiquement, la CGT a été construite comme un syndicat révolutionnaire. Mais son appareil anarchiste est devenu une bureaucratie liée au capitalisme, à la bourgeoisie française et à son État voici un siècle. La direction Jouhaux a soutenu la guerre impérialiste de la France en 1914 [voir Révolution communiste n° 8]. Ensuite, la bureaucratie « réformiste » dirigée par Jouhaux a exclu les militants révolutionnaires regroupés dans et autour du Parti communiste quand il était révolutionnaire et s’inspirait de Lénine et de Trotsky. Quand le PCF a été stalinisé et est devenu lui aussi social-patriote, les deux fractions se sont réconciliées pour faire cesser la grève générale en 1936, pour reconstruire le capitalisme et l’État bourgeois en 1945. La guerre froide a conduit en 1947 à la scission délibérée de la minorité anticommuniste FO, laissant la majorité de la CGT aux mains du PCF.