Posts Tagged With 'LFI'

Québec Solidaire, un piège pour la classe ouvrière

Posted on avril 30, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Québec Solidaire, un piège pour la classe ouvrière

Le parti Québec Solidaire (QS), qui résulte depuis maintenant douze ans de la fusion de sociaux-démocrates, de staliniens et de nationalistes petits-bourgeois, suscite un certain engouement dans une frange de la classe ouvrière et de la petite bourgeoise québécoises. Il a obtenu 7,6 % des voix au Québec lors des élections d’avril 2014.

Ce succès a rallié la plupart des courants prétendument trotskystes qui cherchent éperdument un substitut à la classe ouvrière et à la difficile construction de son parti mondial de la révolution socialiste :

  • Gauche Socialiste (rattachée au secrétariat unifié de la « 4e Internationale » constitué en 1963 par Mandel, Hansen et Moreno),
  • Socialisme International (rattaché à la Tendance Socialiste Internationale fondée par Cliff dans les années 1990),
  • Alternative Socialiste (rattachée au Comité pour une Internationale Ouvrière fondé en 1973 par Grant),
  • La Riposte Socialiste (rattachée à la Tendance Marxiste Internationale fondée en 2006 par Grant).

Ils ont été autorisés, comme les défenseurs des droits des animaux, à former des « collectifs » à l’intérieur du parti.

QS se présente comme une alternative aux partis de la bourgeoisie au Québec, c’est-à-dire le Parti Libéral, le Parti Québécois et la Coalition Avenir Québec. Mais est-ce vraiment le cas ? C’est ce que nous allons examiner.

Imposons la grève générale !

Posted on avril 28, 2018  by admin  in Slide   Commentaires fermés
Imposons la grève générale !

Lire le tract au format PDF

Les travailleurs de la SNCF s’essoufflent, les étudiants et les travailleurs de la santé sont isolés, tout comme ceux d’Air France et de Carrefour ; le président continue à se pavaner ; la violence policière s’abat contre les zadistes, les migrants et les étudiants ; les chefs syndicaux continuent à se rendre aux convocations du gouvernement et à refuser d’appeler à la grève générale.

Macron poursuit son offensive grâce aux directions syndicales

Posted on avril 04, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Macron poursuit son offensive grâce aux directions syndicales

(Version turque / Türk versiyonu)

Coup sur coup

En un an, la présidence Macron, la majorité LREM à l’Assemblée et le gouvernement Philippe ont porté des coups à la classe ouvrière et aux libertés : ordonnances contre le droit du travail, budget d’austérité, intégration de l’état d’urgence à la loi, persécution des migrants, fiscalité amicale pour les « entrepreneurs », augmentation de la CSG, renforcement de l’appareil répressif, gel des salaires des fonctionnaires, encadrement des chômeurs, financement du lancement d’entreprises par l’UNEDIC…

Le 26 mars, le gouvernement (par le biais de la ministre du travail Pénicaud) a autorisé le licenciement pour « faute grave » de Gaël Quirante, responsable syndical SUD des Hauts de Seine, demandé depuis 2010 par le groupe La Poste et jusqu’alors refusé par l’inspection du travail.

Ces reculs et ces défaites ont été infligés en comptant sur la complaisance des directions syndicales qui ont accepté de discuter de toutes les attaques, des partis « réformistes » (LFI, PCF…) qui avalisent la légitimité du gouvernement et des organisations semi-réformistes (LO, NPA, POID, AL…) qui soutiennent les bureaucrates syndicaux et accusent les travailleurs de léthargie et d’inertie.

Le budget 2018 de l’État

Posted on décembre 01, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Le budget 2018 de l’État

Entre 20 et 80 milliards d’euros de fraude par an

Un des mythes prônés par la classe dominante est que l’État est neutre et que tous les citoyens contribuent à ses dépenses en fonction de leur capacité.

L’enquête internationale de plusieurs journaux (« Paradise Papers ») a permis de mieux connaître l’étendue de l’évasion fiscale. D’après les calculs de l’économiste français Gabriel Zucman, professeur à l’université de Berkeley (États-Unis), 350 milliards d’euros échappent chaque année aux administrations fiscales. Ces pertes se chiffrent à 100 milliards de dollars par an pour les pays dominés (un tiers de ce montant suffirait à lui seul pour financer les soins de santé essentiels de leur population et éviter 8 millions de morts par an), 120 milliards d’euros pour l’Union européenne dont 20 milliards pour la France. Selon SUD-Finances publiques, la fraude fiscale et sociale en France représente au bas mot entre 60 et 80 milliards d’euros par an (alors que le déficit budgétaire de l’État était de 70 milliards d’euros en 2016).

La véritable riposte générale, la véritable convergence des luttes, c’est la grève générale pour vaincre Macron

Posted on septembre 26, 2017  by admin  in Slide   Commentaires fermés
La véritable riposte générale, la véritable convergence des luttes, c’est la grève générale pour vaincre Macron

Les conquêtes sociales arrachées par l’armement du peuple (1944-1945) et par la grève générale (1936, 1968) sont démantelés par les gouvernements successifs depuis les crises capitalistes mondiales de 1973 et de 2008. En ce qui concerne le droit du travail, à chacune des quinze contre-réformes, le patron fait encore plus la loi ; les licenciements sont de plus en plus faciles. Il en est de même dans les pays voisins : Danemark, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne…

Macron – Philippe : une politique pour la bourgeoisie française au pas de charge !

Posted on juillet 29, 2017  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Macron - Philippe : une politique pour la bourgeoisie française au pas de charge !

Macron et LREM au pouvoir : ni un raz-de-marée, ni un plébiscite

Pour le second tour de l’élection présidentielle, les partis réformistes PS et PCF, la quasi-totalité des appareils syndicaux avaient appelé à voter Macron contre Le Pen, faisant mine, comme en 2002, de vouloir combattre le danger fascisant en attachant le mouvement ouvrier derrière le candidat de la bourgeoisie. Macron l’a emporté haut la main, avec cependant plus de 34 % d’abstention et de votes blancs et nuls. L’opération d’union nationale a donc un peu moins bien fonctionné qu’en 2002 pour l’élection de Chirac qui obtenait alors plus de 82 % des voix avec une participation de près de 80 %.

L’impasse du prétendu réformisme

Posted on juillet 23, 2017  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
L’impasse du prétendu réformisme

L’illusion que le capitalisme doit être seulement réformé, qu’il peut être durablement et irréversiblement amélioré rencontre un écho non seulement chez de nombreux travailleurs, ce qui est inévitable en temps ordinaire mais aussi des chefs des organisations constituées en défi au capitalisme : coopératives ouvrières; mutuelles ; syndicats ouvriers ; partis politiques ouvriers (« travaillistes », « socialistes », « sociaux-démocrates », « communistes »…).

Aucune voix pour les partis bourgeois ! Aucune négociation des prochaines attaques !

Posted on juin 08, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Aucune voix pour les partis bourgeois ! Aucune négociation des prochaines attaques !

Lire le tract au format PDF

Macron a été élu avec le soutien des vieux partis réformistes et de la plupart des directions syndicales (PS, PCF, CGT, CFDT…). Aussitôt, il a montré qu’il privilégierait l’armée et qu’il diminuerait les droits des salariés au bénéfice des patrons. Aucune travailleuse consciente, aucun travailleur conscient ne peut voter aux élections législatives des 11 & 18 juin pour les candidats LREM ou ceux des autres partis bourgeois (LR, FN, DLF, UDI, MODEM, PRG, UPR, EELV, PE, PCD…).

Pour le capital, Macron fait l’affaire

Posted on mai 30, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Pour le capital, Macron fait l’affaire

À la suite du référendum en Grande-Bretagne et de l’élection présidentielle des États-Unis, celle de France  montre la mise en cause de la représentation politique des principales bourgeoisies confrontées à une faible croissance économique et à l’accroissement des rivalités impérialistes. Les candidats des deux principaux partis politiques français des quarante années précédentes (LR, PS) ont été éliminés du premier tour.

L’État bourgeois n’est pas pour autant menacé, ni même sa forme de régime actuelle (la 5e République), car ce bouleversement politique ne peut pas être exploité par les travailleurs. En effet, l’élection présidentielle vient après une série de trahisons du PCF et du PS au gouvernement et de reculs de la classe ouvrière (dont la défaite du mouvement contre la loi Travail en 2016). Le faible score au premier tour des candidats plus ou moins liés au mouvement ouvrier (PS, LFI, NPA, LO) en témoigne : au total, 27,7 % des suffrages exprimés (le cumul s’élevait à 44,6 % au premier tour de 1981, encore 41,4 % en 2012).

Mélenchon, un candidat social-impérialiste

Posted on février 07, 2017  by admin  in Non classé, Slide   Commentaires fermés
Mélenchon, un candidat social-impérialiste

Un social-démocrate de toujours

Né en 1951, Mélenchon a commencé sa carrière politique à l’OCI. En passant par des responsabilités nationales au syndicat étudiant UNEF, il a rejoint le PS en 1976 pour y faire carrière comme tant de renégats de la LCR et de l’OCI : secrétaire fédéral de l’Essonne en 1981, conseiller général en 1985, sénateur en 1986, ministre en 2000, député européen en 2009… Il est aussi, comme tant de sociaux-démocrates avant lui, franc-maçon.