Posts Tagged With 'Etats-Unis'

CSR-ETO – Venezuela La solution électorale n’est pas une issue à la crise

Posted on mai 18, 2018  by admin  in Non classé   Commentaires fermés
CSR-ETO - Venezuela  La solution électorale n’est pas une issue à la crise

(Version espagnole / Versión española)

Les élections vénézuéliennes se déroulent dans une situation où les conflits s’aggravent, entre les pays impérialistes, entre ceux-ci et les pays capitalistes semi-coloniaux et entre les impérialistes et les anciens États ouvriers.

Avec Trump, la bourgeoisie américaine cherche une autre voie

Posted on avril 03, 2018  by admin  in Non classé, Slide   Commentaires fermés
Avec Trump, la bourgeoisie américaine cherche une autre voie

La rupture

Le rapport de la Maison Blanche du 18 décembre 2017 définissant la nouvelle vision stratégique sur la sécurité nationale des États-Unis  met les pieds dans le plat. Il place les États-Unis dans une posture offensive : « La Chine et la Russie défient la puissance, l’influence et les intérêts de l’Amérique et essayent de saper la sécurité et la prospérité de l’Amérique ». Présentant ce rapport, Trump en a défendu les quatre grands axes : protéger le territoire, promouvoir la prospérité américaine, préserver « la paix par la force » et faire progresser l’influence américaine. Trump l’avait maintes fois déclaré dans sa campagne présidentielle et réaffirmé depuis, il veut rendre sa grandeur à l’Amérique.

Mai 68 (1) : La grève générale est venue de loin

Posted on mars 27, 2018  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Mai 68 (1) : La grève générale est venue de loin

En France, l’année 1968 a vu dix millions de travailleurs contester l’exploitation capitaliste et bousculer les bureaucraties (PCF, SFIO, CGT, de FO, de la CFTC-CFDT…) qui les tenaient depuis plus de 20 ans dans les limites des élections et des grèves tournantes ou d’une journée.

Un demi-siècle après, le soulèvement de la jeunesse et la grève générale suscitent toujours dans ce pays la peur et la haine de la bourgeoisie, ce qu’expriment sans fard ses politiciens (Le Pen, Sarkozy…) pour qui Mai 68 fut une attaque contre l’ordre établi et contre la France. Les intellectuels de la classe dominante, plus sophistiqués mais pas moins réactionnaires (Gilles Lipovetski, Luc Ferry, Alain Renaut, Pierre Manent, Bérénice Levet, Jean-Claude Michéa…), l’accusent d’être une simple farce qui a retardé le discrédit du marxisme, engendré l’individualisme, accru l’oppression des femmes, préparé le terrorisme, etc. Pour atténuer et discréditer l’événement historique, tout ce monde reçoit le renfort de quelques acteurs de l’époque (Pascal Bruckner, Bernard-Henri Lévy, André Glucksman, Daniel Cohn-Bendit, Henri Weber, Romain Goupil…) revenus du « gauchisme » de leur jeunesse et ralliés au capitalisme.

Avec Trump, la bourgeoisie américaine se dispose sur un nouvel axe

Posted on mai 25, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Avec Trump, la bourgeoisie américaine se dispose sur un nouvel axe

La bourgeoisie américaine ne peut plus continuer comme avant

L’élection de Trump a été indirectement le produit de la crise de la bourgeoisie américaine sur le terrain économique. En 2016, le taux de croissance des États-Unis n’a pas dépassé 1,6 % au lieu de 2,6 % en 2015, son déficit commercial avec la Chine atteint 350 milliards de dollars. Depuis la consolidation de la crise de 2008, la croissance américaine est certes continue,  mais molle, loin des taux de croissance antérieurs à 4 % ou 5 %. Cette situation économique incertaine est allée de pair avec la poursuite de l’érosion des positions de la première puissance impérialiste mondiale, obligée de composer avec les interventions d’autres puissances, comme en Syrie.

L’élection de Trump constitue un tournant aux États-Unis et au-delà

Posted on décembre 01, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
L’élection de Trump constitue un tournant aux États-Unis et au-delà

(Allemand/Deutsch)

(Anglais/English)

Ruptures et continuités

Après le référendum pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, l’élection surprise du candidat du Parti républicain Donald Trump à la présidence des États-Unis constitue un tournant. La candidate attendue était Hillary Clinton du Parti démocrate. Ce résultat change la donne sur le plan des rapports politiques à l’intérieur des États-Unis et va conduire à la mise en place de nouvelles relations entre l’impérialisme le plus puissant et les autres États de la planète.

La politique catastrophique du nationalisme kurde

Posted on octobre 15, 2016  by admin  in Non classé   Commentaires fermés
La politique catastrophique du nationalisme kurde

Les partis nationalistes kurdes bourgeois (UPK d’Irak, PDK d’Irak, PDKI d’Iran) ou petits-bourgeois (PKK de Turquie, PYD de Syrie, PJAK d’Iran) croient que l’ennemi de leur ennemi principal (la bourgeoisie de la nation dominante de leur État) peut être leur ami. Mais la puissance régionale ou impérialiste sur laquelle ils misent les abandonne souvent en fonction de ses propres intérêts, ce dont les travailleurs et les opprimés font alors les frais.

À bas le plan impérialiste franco-américain contre l’Iran !

Posted on août 06, 2015  by admin  in Slide   Commentaires fermés
À bas le plan impérialiste franco-américain contre l’Iran !

La révolution ouvrière de 1978-79 et la contre révolution islamiste

Depuis la fin du 19e siècle, le Proche-Orient est un centre d’intérêt majeur pour les puissances impérialistes. Au début du 20e siècle, la France et la Grande-Bretagne se partagent la région, l’Iran passant sous le contrôle de la seconde. Après la Deuxième guerre mondiale, l’impérialisme américain a supplanté l’impérialisme britannique. A l’intersection de trois continents, entre le Proche-Orient et l’Asie centrale, l’Iran contrôle le détroit de Hormuz, par lequel passent 40 % des exportations mondiales de pétrole ; il possède la deuxième réserve mondiale de gaz naturel et la quatrième réserve mondiale de pétrole.

Le Proche-Orient s’enfonce dans la barbarie

Posted on mai 17, 2015  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Le Proche-Orient s’enfonce dans la barbarie

Qui sont les fauteurs de guerre ?

Les monarchies islamistes sunnites d’Arabie, du Koweït, du Qatar, des EAU, de Bahreïn, ainsi que la théocratie d’Iran, sont toujours en place. Plusieurs États d’Afrique du nord et d’Asie de l’ouest se sont effondrés : Irak, Syrie, Libye, Yémen… et de nouveaux États apparaissent (Kurdistan du Sud, EI). Les guerres et les bombardements, les persécutions des minorités nationales et religieuses, le renforcement de l’oppression des femmes et le totalitarisme s’expliquent d’abord par le sous-développement, la domination impérialiste, les interventions militaires des États-Unis et de leurs alliés, les rivalités entre ceux-ci et le nouvel impérialisme russe, le conflit entre des puissances régionales (Iran, Arabie saoudite, Turquie…) mais aussi par l’échec des révolutions de 2011 qui auraient pu y mettre un terme.

États-Unis : ce que révèlent les affrontements de Ferguson

Posted on janvier 17, 2015  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
États-Unis : ce que révèlent les affrontements de Ferguson

Michael Brown, une victime de plus

Les manifestations et affrontements de rue violents qui se sont produits à plusieurs reprises à Ferguson (banlieue populaire de Saint-Louis dans le Missouri) après le meurtre d’un jeune Noir de 18 ans le 9 août, s’inscrivent dans un contexte mettant aux prises la police et les Noirs sur tout le territoire des États-Unis depuis des décennies.

Impérialismes américain, européens, russe, hors d’Ukraine !

Posted on mars 08, 2014  by admin  in Publications, Révolution communiste   No Comments »
Impérialismes américain, européens, russe, hors d’Ukraine !

Depuis novembre, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch est contesté par d’importants mouvements de plusieurs centaines de milliers de manifestants. Après avoir fait tirer sur la foule, il a fui le pays. Les dirigeants impérialistes de la Russie, de l’Allemagne et des États-Unis interviennent ouvertement dans le pays.