Les hôpitaux malades de l’austérité

Publié le 23 mars 2018 
Les hôpitaux malades de l’austérité

L’offensive contre la santé publique

Partout dans le monde, les gouvernements augmentent les dépenses militaires et policières tout en rognant sur les dépenses de santé, d’enseignement… Et ils osent faire passer cette régression pour de la modernité. Comme les précédents gouvernements français, celui de Macron, Philippe & Buzyn accuse la Sécurité sociale et les hôpitaux publics des problèmes financiers qu’il crée lui-même.

Le gouvernement s’est fixé l’objectif d’un retour à l’équilibre des comptes de la Sécu en 2020. (Le Monde, 20 décembre 2017)

Il n’y a de déficit de la sécu que parce que les capitalistes refusent de la financer. D’un côté, l’État exonère plus de patrons de leurs cotisations sociales ; de l’autre, il coupe dans les dépenses qui ne sont pas liées au maintien de l’ordre. Le budget de la sécurité sociale 2018 prévoit 3 milliards d’euros de réduction de dépenses de l’assurance maladie, la moitié devant être assumée par les établissements hospitaliers.

Motion de l’AG des grévistes de l’Éducation nationale de Nanterre (Hauts-de-Seine)

Publié le 22 mars 2018 
Motion de l’AG  des grévistes  de l’Éducation nationale de Nanterre (Hauts-de-Seine)

Nous, réunis en AG de grève le 22 mars exigeons des directions syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, CFDT, CFTC, UNSA…) qu’elles cessent tout « dialogue social » du plan Action publique 2022, contre le statut des cheminots, de Pacoursup, et plus globalement de toutes les attaques de l’école (sélection à l’université, réforme du bac et du lycée…), qu’elles préparent et appellent à une grève générale illimitée jusqu’au retrait de ces projets.

24 pour, 0 contre, o abstention, 0 NPPV

Dirigeants syndicaux, cessez de négocier les plans du gouvernement ! Appelez à la grève générale !

Publié le 19 mars 2018 
Dirigeants syndicaux, cessez de négocier les plans du gouvernement ! Appelez à la grève générale !

Lire le tract au format PDF

Macron et son gouvernement mettent les bouchées doubles

Cela ne s’arrêtera ni demain, ni le mois prochain, ni dans les trois mois… Nous allons continuer à réformer en profondeur. (Macron, 11 mars)

Le gouvernement a mené en automne une attaque frontale contre les salariés du privé avec les ordonnances de flexibilité et de précarisation. Il a favorisé le capital et défavorisé le travail avec les budgets 2018 de l’État et de la sécurité sociale.

Les travailleurs des EHPAD et des hôpitaux sont à bout de souffle, mais la ministre Buzyn déclare vouloir « supprimer les lits qui ne servent à rien », des milliards d’économies supplémentaires sont annoncés contre la santé publique.

Appel de l’AG du collège Asa Paulini de Anse (Rhône)

Publié le 19 mars 2018 
Appel de l'AG du collège Asa Paulini de Anse (Rhône)

Dirigeants syndicaux,  pour stopper l’offensive de Macron

cessez de négocier les plans du gouvernement

préparez la grève générale

Les enseignants et personnels du collège Asa Paulini de Anse (Rhône) soussignés déclarent :

Le projet du gouvernement intitulé Action Publique 2022 qui prévoit :

  • La limitation du rôle des CAP aux seules décisions défavorables aux agents
  • L’extension du recours au contrat contre les recrutements aux concours et les statuts
  • L’individualisation de la rémunération au mérite
  • La mise en place de « plans de départ volontaires » pour les administrations qui restructureront ou fermeront les postes

n’est négociable, ni amendable !

Brésil : Marielle Franco assassinée

Publié le 18 mars 2018 
Brésil : Marielle Franco assassinée
Une femme dynamique, noire, conseillère municipale largement élue aux élections, très populaire à Rio, membre du PSOL, féministe, qui dénonçait les abus de la police et, dernièrement, des forces armées, a été assassinée le 14 mars à Rio.Marielle Franco, professeur en administration publique, âgée de 38 ans, militait contre l’intervention de l’armée dans les quartiers pauvres et noirs, dans les bidonvilles -intervention décrété par Temer, le plus impopulaire des présidents de la planète -, contre les assassinats répétés de jeunes, pauvres et noirs, contre la violence vis-à-vis des religions d’origine africaine ce qui était pour elle un racisme religieux et une tentative d’effacer leur histoire, leur art, leur savoirs.

À bas le projet de loi contre les travailleurs et étudiants étrangers ! Des papiers pour tous !

Publié le 14 mars 2018 
À bas le projet de loi contre les travailleurs et étudiants étrangers ! Des papiers pour tous !

Lire le tract au format PDF

Camps démantelés, tentes lacérées, murs et barbelés, expulsions (parfois illégales comme celles de mineurs), tel est le quotidien des migrants du fait de la police française et de Macron. Il faut y ajouter des conditions inhumaines de survie, la dépendance à l’égard des passeurs, des marchands d’esclaves, des proxénètes, des morts par milliers à cause de la fermeture des frontières de tous les États impérialistes, dont la France.

Femmes travailleuses de tous les pays, debout contre l’oppression et l’exploitation !

Publié le 08 mars 2018 
Femmes travailleuses de tous les pays, debout contre l’oppression et l’exploitation !

Lire le tract au format PDF

(Version anglaise / English version)

(Version allemande / Deutsch version)

(Version espagnole / Versión española)

(Version portugaise / versão em português)

(Version turque / Türk versiyonu)

(Version catalane / Versió en català)

Depuis que la société humaine est divisée en classes sociales, elle est aussi patriarcale : les hommes mûrs dominent les femmes et les jeunes. Depuis que le capitalisme est apparu, les femmes travailleuses sont, globalement, davantage exploitées que les hommes. En outre, même là où elles ont conquis l’égalité juridique, les femmes des classes exploitées fournissent toujours l’essentiel du travail domestique et familial non-payé.

Partout, les « crimes d’honneur », le harcèlement sexuel et le viol ont pour cible principale les femmes. La moitié des femmes assassinées dans le monde le sont par un proche. La décomposition mafieuse (comme au Mexique) et les guerres réactionnaires (comme en Syrie, en Irak, au Soudan, en Afghanistan…) les éprouvent particulièrement.

Dirigeants syndicaux, cessez la concertation du plan contre les cheminots !

Publié le 05 mars 2018 
Dirigeants syndicaux, cessez la concertation du plan contre les cheminots !

Lire le tract au format PDF

Le 26 février, le premier ministre Philippe a dévoilé le contenu de la prochaine loi « sur la mobilité ». Il est tourné contre la classe ouvrière, comme les ordonnances de flexibilité et de précarité de 2017, les budgets de l’État et de la Sécu 2018, le projet de loi immigration, le plan « fonction publique » AP2020…

Selon une méthode éprouvée, l’État crée ou aggrave un problème en coupant les vivres des « services publics » qui améliorent la vie de la masse de la population mais que la bourgeoisie française refuse de financer (santé publique, enseignement public, transport public, etc.).

Dirigeants syndicaux, boycottez toute concertation du plan contre les fonctionnaires !

Publié le 23 février 2018 
Dirigeants syndicaux, boycottez toute concertation du plan contre les fonctionnaires !

Lire le tract au format PDF

Le gouvernement a mené une attaque frontale contre les salariés du privé avec les ordonnances de flexibilité et de précarisation. Il a favorisé le capital et défavorisé le travail avec les budgets 2018 de l’État et de la sécurité sociale. Il fait vivre dans la terreur des dizaines de milliers de travailleurs sans papiers. Il introduit la sélection à l’université. Il mène une offensive contre les chômeurs, les cheminots et les fonctionnaires. Il prépare une nouvelle attaque contre la retraite.

Déclaration de fondation de l’IKC / État espagnol

Publié le 22 février 2018 
Déclaration de fondation de l’IKC / État espagnol

(Version catalane / Versió en català)

Internaciema Kolektivista Cirklo (Cercle collectif internationaliste, IKC) est un projet de groupe politique visant à faire avancer en théorie et en pratique la construction d’une organisation ouvrière révolutionnaire qui lutte pour mettre fin à la barbarie capitaliste et parvenir à une société socialiste sans classes. Nous militons pour un modèle social basé sur la démocratie ouvrière des conseils ouvriers fédérés, sur la solidarité et l’internationalisme prolétarien, où il n’y aura plus jamais place à la discrimination pour des raisons économiques, sexuelles ou d’orientation sexuelle, ethnique, culturelle ou autre.