Rupture des travailleurs de Guyane avec le Medef, Gwiyann Dekolé et les 500 Frères !

Publié le 02 avril 2017 
Rupture des travailleurs de Guyane avec le Medef, Gwiyann Dekolé et les 500 Frères !

Un taux de pauvreté à 44 %, un taux de chômage des jeunes à 50 %, une mortalité infantile trois fois supérieure à la moyenne nationale, quatre fois plus de bénéficiaire du RSA et de la CMU-C qu’en métropole, avec des prix à la consommation supérieurs de 12 % (jusqu’à 45 % pour les produits alimentaires), des milliers d’enfants non scolarisés, 40 % d’illettrisme, 12 % de détenteurs du bac, une absence d’eau potable pour 20 % de la population…

Déclaration à propos de l’élection présidentielle des 23 avril & 7 mai

Publié le 31 mars 2017 
Déclaration à propos de l’élection présidentielle des 23 avril & 7 mai

La classe ouvrière et la jeunesse ne gagneront rien des élections, il faut préparer l’affrontement !

Lire le tract au format PDF

Le lourd bilan de Hollande et de ses gouvernements

Pendant cinq ans Hollande, ses gouvernements PS-PRG-EELV ou PE, tous ses ministres (dont Hamon et Macron) ont servi les exigences de la bourgeoisie française : loi El Khomri, loi Macron, CICE, gel des salaires des fonctionnaires, aggravation terrible de la situation des hôpitaux publics, poursuite des coups contre l’enseignement public.

NPA, une campagne réformiste pour « faire avancer les choses »

Publié le 24 mars 2017 
NPA, une campagne réformiste pour « faire avancer les choses »

Après le succès du candidat Olivier Besancenot en 2002 (4,2 % des voix) et en 2007 (4,1 %) à la présidentielle, la direction de la LCR, depuis longtemps opposée au pouvoir ouvrier (abandon officiel de la dictature du prolétariat en 2003) a décidé de concéder plus encore à l’écologisme, au pseudo féminisme, à l’anarchisme, à l’antifascisme, etc, en se liquidant en 2009 dans un parti « large » dont le succès assuré permettrait en outre de capter ce qui restait du PCF.

La France insoumise
un programme social-démocrate au service d’un caudillo nationaliste

Publié le 23 mars 2017 
La France insoumise un programme social-démocrate au service d’un caudillo nationaliste

Mélenchon trace son sillon, mais dans le champ de Le Pen [voir Révolution communiste n° 1, 7, 19, 21].
Jean-Luc Mélenchon a jugé, lundi 13 mars, qu’il fallait tarir le flux de l’immigration. (Le Monde, 15 mars 2017)

Le 18 mars est l’anniversaire de la Commune de Paris, que Mélenchon a insulté avec ses drapeaux bleu blanc rouge et son chauvinisme.

La campagne de Nathalie Arthaud se tient dans les limites acceptables pour la bureaucratie de la CGT

Publié le 23 mars 2017 
La campagne de Nathalie Arthaud se tient dans les limites acceptables pour la bureaucratie de la CGT

Un internationalisme platonique

Le programme électoral de LO affirme qu’il faut « éradiquer le chômage, augmenter les salaires et les pensions, imposer le contrôle sur les comptabilités des grands groupes capitalistes » (Faire entendre le camp des travailleurs, p. 5), sans dire que de telles mesures nécessitent la collaboration de tous les travailleurs en Europe et dans le monde. En effet, la plupart des groupes capitalistes dominant le marché mondial sont des multinationales, chacune exploitant dans de nombreux pays des dizaines de milliers de travailleurs.

Espagne 1936–1937 Le Front populaire assassine la révolution ce qui permet à Franco de vaincre

Publié le 23 mars 2017 
Espagne 1936–1937 Le Front populaire assassine la révolution ce qui permet à Franco de vaincre

Le 15 janvier 1936 la plupart des organisations ouvrières, Parti socialiste (PSOE), Union générale des travailleurs (UGT), Parti communiste espagnol (PCE), Fédération nationale des jeunesses socialistes, Parti syndicaliste, Parti ouvrier d‘unification marxiste (POUM) constituait une alliance avec les formations bourgeoises (Gauche républicaine d’Azaña, Union républicaine de Martinez Barrio et Gauche catalane de Companys) à laquelle se rallieront par la suite les nationalistes basques.

La classe ouvrière et la jeunesse ne gagneront rien des élections, il faut préparer l’affrontement

Publié le 22 mars 2017 
La classe ouvrière et la jeunesse ne gagneront rien des élections, il faut préparer l’affrontement

Le lourd bilan de Hollande et de ses gouvernements

Pendant cinq ans Hollande, ses gouvernements PS-PRG-EELV ou PE, tous ses ministres (dont Hamon et Macron) ont servi les exigences de la bourgeoisie française : loi El Khomri, loi Macron, CICE, gel des salaires des fonctionnaires, aggravation terrible de la situation des hôpitaux publics, poursuite des coups contre l’enseignement public. À quoi il faut ajouter l’union nationale autour de l’état d’urgence permanent, la chasse aux migrants et à ceux qui tentent de les protéger, le racisme et la xénophobie,

La recolonisation brutale du Brésil (TML – Brésil)

Publié le 21 mars 2017 
La recolonisation brutale du Brésil (TML - Brésil)

(Portugais/Português)
Avec le coup d’État l’impérialisme nord-américain est en train de recoloniser le Brésil de façon brutale en massacrant la population opprimée et en détruisant l’industrie nationale.

Chaque jour le plan yankee est plus clair, il vise à détruire complètement le pays, à transformer le Brésil en une terre ravagée, à l’exemple ce qui est fait en Palestine avec l’enclave sioniste et terroriste d’Israël, ou en Irak et en Lybie, ce qui signifiera pour le peuple brésilien la recolonisation et l’esclavage.

Les bourgeois Fillon, Macron et Le Pen se disputent le poste

Publié le 21 mars 2017 
Les bourgeois Fillon, Macron et Le Pen se disputent le poste

Fillon était le candidat préféré du grand capital

Le 2 septembre 2016, les candidats à la primaire des Républicains (LR), le principal parti de la bourgeoisie française, passaient leur examen oral devant le Medef, l’organisation patronale dominée par le grand capital. Ce jour-là, François Fillon l’emporta devant le parterre de patrons.

Fidel Castro (1926-2016), dirigeant stalinien cubain

Publié le 19 mars 2017 
Fidel Castro (1926-2016), dirigeant stalinien cubain

Haï de Trump et de LR, pleuré par Mélenchon et le PCF

Le 25 novembre 2016, un peu plus de deux semaines après l’élection de Trump, Fidel Castro meurt à l’âge de 90 ans. La nature a réussi là où l’impérialisme a échoué, puisqu’il avait échappé à plusieurs centaines de tentatives d’assassinat – les archives de la CIA évoquent le chiffre hallucinant de 638. Il avait transmis le pouvoir en 2006 à son frère Raul, de cinq ans plus jeune que lui.