Posts Tagged With 'syndicats'

La véritable riposte générale, la véritable convergence des luttes, c’est la grève générale pour vaincre Macron

Posted on septembre 26, 2017  by admin  in Slide   Commentaires fermés
La véritable riposte générale, la véritable convergence des luttes, c’est la grève générale pour vaincre Macron

Les conquêtes sociales arrachées par l’armement du peuple (1944-1945) et par la grève générale (1936, 1968) sont démantelés par les gouvernements successifs depuis les crises capitalistes mondiales de 1973 et de 2008. En ce qui concerne le droit du travail, à chacune des quinze contre-réformes, le patron fait encore plus la loi ; les licenciements sont de plus en plus faciles. Il en est de même dans les pays voisins : Danemark, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne…

Pétition Pour le retrait des ordonnances contre le travail

Posted on septembre 06, 2017  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés

Version pdf

Version word

Retrait des ordonnances contre le travail !

Les ordonnances contre le travail de Macron et de son gouvernement, c’est :
Les contrats de « chantier » ou de « projet » étendu à toutes les branches, contre les CDI.
Des accords à la main du patron dans les entreprises de moins de 50 salariés, sans les syndicats, avalisés par referendum.

Retrait des ordonnances contre le travail !

Posted on septembre 05, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Retrait des ordonnances contre le travail !

Lire le tract au format pdf

Le candidat Macron, ancien banquier et ancien ministre de Hollande, l’avait promis aux patrons. Le gouvernement de l’ex-LR Philippe l’avait annoncé dès sa constitution. Les partis LREM, LR et MoDem ont autorisé le gouvernement à le faire. Les « partenaires sociaux » l’ont négocié pendant trois mois (50 réunions !) avec la ministre du Travail Pénicaud qui vient de l’état-major des groupes capitalistes Danone, Dassault et Orange.

Intervention congrès Snuipp-FSU 92

Posted on mai 24, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Intervention congrès Snuipp-FSU 92

Camarades,

Note congrès se tient alors que les travailleurs et la jeunesse tentent d’arrêter une nouvelle offensive du gouvernement Hollande-Valls contre les travailleurs. Depuis 3 mois, la jeunesse étudiante et lycéenne et des millions de travailleurs exigent le retrait pur et simple, sans discussions ni négociations, du projet de loi El Khomri. Ce projet de loi remet en cause de nombreux acquis du Code du travail en inversant la hiérarchie des normes et en laissant aux patrons, dans chaque entreprise le soin d’adapter les contrats des salariés à leurs besoins.

La précarité généralisée : un rêve du patronat que le gouvernement veut rendre réel

Posted on janvier 16, 2016  by admin  in Non classé, Slide   Commentaires fermés
La précarité généralisée : un rêve du patronat que le gouvernement veut rendre réel

Aiguillonnés par le retour des crises capitalistes (1973), les gouvernements de tous les pays avancés entreprennent de précariser le travail, en même temps qu’ils démantèlent la protection sociale. Pour cela, ils s’appuient sur les partis réformistes et sur les bureaucraties syndicales, en profitant de la démoralisation mondiale causée par la restauration du capitalisme en Europe de l’est, en URSS et en Chine (1989-1992).

Motion du courant Front Unique au bureau national de la FSU

Posted on novembre 30, 2015  by admin  in Non classé   Commentaires fermés

Bureau national de la FSU du 30 novembre :
Le représentant Front Unique est intervenu pour que la FSU exige :

  • la levée immédiate de l’état d’urgence
  • le maintien des libertés démocratiques (droit de réunion, de manifestation,…)

Ce lundi 30 novembre se tenait le Bureau national de la FSU, première instance délibérative à se réunir depuis l’adoption à l’Assemblée nationale de la prolongation de l’état d’urgence. Voici l’intervention de notre représentant :

Un tournant politique

Posted on novembre 29, 2015  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Un tournant politique

La population paie le prix des guerres de la bourgeoisie française

Le 13 novembre, trois commandos surarmés de Français et de Belges, au compte de l’État islamique-Daech (la plupart d’anciens délinquants devenus des fanatiques), ont attaqué une salle de concert (où ils ont d’abord tiré à l’arme automatique sur les spectateurs au rez-de-chaussée, en tuant d’emblée et en achevant plusieurs dizaines, avant de prendre une vingtaine d’otages à l’étage), des terrasses de cafés et de restaurants (causant plusieurs dizaines d’autres victimes) et un stade de football (attentat qui a échoué).

Abrogation des lois d’espionnage généralisé de la population !

Posted on juin 24, 2015  by admin  in Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Abrogation des lois d’espionnage généralisé de la population !

(Lire le tract au format PDF)

Le gouvernement Hollande/Valls avance sur tous les fronts pour remettre la bourgeoisie française en état de conserver ses positions et de récupérer celles perdues sur le marché mondial. Surfant sur la peur consécutive aux attentats du 7 janvier 2015 il a prôné l’union nationale portée par le mot d’ordre « on est tous Charlie ».

Assez de cadeaux aux patrons ! Dirigeants syndicaux, boycottez les Assises du prétendu pacte de responsabilité !

Posted on janvier 20, 2014  by admin  in Publications, Révolution communiste   No Comments »
Assez de cadeaux aux patrons ! Dirigeants syndicaux, boycottez les Assises du prétendu pacte de responsabilité !

Outre le maintien de la plupart des dispositions favorables de Sarkozy et de l’UMP, le patronat a déjà beaucoup obtenu, en 2012 et en 2013, de Hollande et du gouvernement PS-EELV-PRG :

la « loi de sécurisation de l’emploi », c’est-à-dire l’augmentation de la flexibilité des salaires et des emplois négociée par toutes les centrales syndicales, ratifiée par la CFDT et votée par les députés PS ;

  • le « crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi », un cadeau de 13 milliards d’euros en 2013 et de 20 milliards en 2014 de baisse d’impôt sur le capital compensé par une augmentation de la TVA ;
  • la « loi de réforme des retraites », négociée par toutes les centrales syndicales, qui augmente les cotisations des salariés et portera à 43 ans la durée de cotisation ;
  • la limitation de l’augmentation du Smic au minimum légal (pas d’augmentation du pouvoir d’achat) ;
  • l’autorisation des 813 « plans sociaux » en 2013 (plans de licenciements collectifs) ;
  • les interventions militaires au Mali et en Centrafrique, qui justifient les dépenses militaires auprès des groupes capitalistes de l’armement et qui protègent les profits en Afrique des groupes français du négoce, de l’énergie, des télécommunications, du bâtiment…

Fort des concessions déjà obtenues, le capital, comme toujours, exige davantage.

Bangladesh : Pour les revendications ouvrières, féminines et paysannes, pour une révolution sociale qui les garantisse

Posted on novembre 20, 2013  by admin  in Publications, Révolution communiste   No Comments »
Bangladesh : Pour les revendications ouvrières, féminines et paysannes, pour une révolution sociale qui les garantisse

1 000 ouvrières victimes en quelques minutes de l’avidité du capital

Le 24 novembre 2012, un incendie détruit l’usine Tazreen Fashion de la banlieue de Dacca, la capitale du Bangladesh, tuant plus de 100 ouvriers du textile. Le 24 avril 2013, un immeuble du Rana Plaza qui contenait cinq usines de confection et qui bafouait les règles en matière de construction, s’effondre en entraînant la mort d’au moins mille cent ouvriers.

Bien que le pays soit entravé par des infrastructures limitées, qu’il ne soit pas producteur de coton (il faut importer le coton ou le tissu de coton, surtout d’Inde ou de Chine) et que sa main-d’œuvre soit peu productive, il est devenu le deuxième exportateur de vêtements du monde. L’industrie textile représente 80 % des exportations de ce pays – dont 60 % sont destinées à des pays de l’Union européenne – et emploie trois millions de personnes – soit près de 30 % de ma main-d’œuvre industrielle – dont 90 % de femmes. L’économie capitaliste bangladaise dispose d’une main-d’œuvre encore moins payée et moins protégée qu’en Chine et en Turquie.