Posts Tagged With 'Mélenchon'

La véritable riposte générale, la véritable convergence des luttes, c’est la grève générale pour vaincre Macron

Posted on septembre 26, 2017  by admin  in Slide   Commentaires fermés
La véritable riposte générale, la véritable convergence des luttes, c’est la grève générale pour vaincre Macron

Les conquêtes sociales arrachées par l’armement du peuple (1944-1945) et par la grève générale (1936, 1968) sont démantelés par les gouvernements successifs depuis les crises capitalistes mondiales de 1973 et de 2008. En ce qui concerne le droit du travail, à chacune des quinze contre-réformes, le patron fait encore plus la loi ; les licenciements sont de plus en plus faciles. Il en est de même dans les pays voisins : Danemark, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne…

Aucune voix pour les partis bourgeois ! Aucune négociation des prochaines attaques !

Posted on juin 08, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Aucune voix pour les partis bourgeois ! Aucune négociation des prochaines attaques !

Lire le tract au format PDF

Macron a été élu avec le soutien des vieux partis réformistes et de la plupart des directions syndicales (PS, PCF, CGT, CFDT…). Aussitôt, il a montré qu’il privilégierait l’armée et qu’il diminuerait les droits des salariés au bénéfice des patrons. Aucune travailleuse consciente, aucun travailleur conscient ne peut voter aux élections législatives des 11 & 18 juin pour les candidats LREM ou ceux des autres partis bourgeois (LR, FN, DLF, UDI, MODEM, PRG, UPR, EELV, PE, PCD…).

Pour le capital, Macron fait l’affaire

Posted on mai 30, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Pour le capital, Macron fait l’affaire

À la suite du référendum en Grande-Bretagne et de l’élection présidentielle des États-Unis, celle de France  montre la mise en cause de la représentation politique des principales bourgeoisies confrontées à une faible croissance économique et à l’accroissement des rivalités impérialistes. Les candidats des deux principaux partis politiques français des quarante années précédentes (LR, PS) ont été éliminés du premier tour.

L’État bourgeois n’est pas pour autant menacé, ni même sa forme de régime actuelle (la 5e République), car ce bouleversement politique ne peut pas être exploité par les travailleurs. En effet, l’élection présidentielle vient après une série de trahisons du PCF et du PS au gouvernement et de reculs de la classe ouvrière (dont la défaite du mouvement contre la loi Travail en 2016). Le faible score au premier tour des candidats plus ou moins liés au mouvement ouvrier (PS, LFI, NPA, LO) en témoigne : au total, 27,7 % des suffrages exprimés (le cumul s’élevait à 44,6 % au premier tour de 1981, encore 41,4 % en 2012).

Analyse de l’élection présidentielle

Posted on mai 27, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Analyse de l’élection présidentielle

L’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai s’inscrit dans une crise internationale de la démocratie bourgeoise, annoncée par le recul en 2015 des deux principaux partis en Espagne [voir Révolution communiste n° 15], confirmée en 2016 par :

•     la destitution de la présidente élue au Brésil [voir Révolution communiste n° 16, 19],

  • la présidentielle en Autriche qui a vu l’élimination des deux grands partis [voir Révolution communiste n° 20],
  • le référendum pour la sortie de l’Union européenne en Grande-Bretagne [voir Révolution communiste n° 18, 19],
  • l’élection de Trump aux États-Unis [voir Révolution communiste n° 20].

Ni Macron, ni Le Pen !

Posted on avril 25, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Ni Macron, ni Le Pen !

Lire le tract au format PDF

Les candidats des deux partis qui ont géré alternativement l’État bourgeois depuis trois décennies sont éliminés au premier tour de l’élection présidentielle. Les candidats des organisations issues de la classe ouvrière (PS, PCF & PdG, NPA, LO) totalisent moins de 28 % des voix exprimées, contre 41 % en 2012, soit une perte près de 5 millions de voix. Les candidats des partis politiques de la bourgeoisie (EM, FN, LR & UDI, DlF, etc) obtiennent plus de 72 % des voix exprimées. Macron a 18,19 % des inscrits et Le Pen 16,14 %. L’abstention s’est élevée à plus de 22 %. En outre, beaucoup de jeunes, de chômeurs et de travailleurs peu qualifiés ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Une partie notable des travailleurs ne peut pas s’inscrire à cause de son âge (apprentis) ou de sa nationalité (étrangers).

La fin d’un règne au service de la bourgeoisie

Posted on décembre 08, 2016  by admin  in Non classé, Slide   Commentaires fermés
La fin d’un règne au service de la bourgeoisie

On ne peut servir à la fois les exploiteurs
et les exploités

Le 1er décembre, pourtant fier de son bilan au service de la bourgeoisie, se félicitant d’avoir accordé un pouvoir accru au patronat en « réformant le marché du travail », d’avoir renforcé la répression en « durcissant l’arsenal pénal…

Mélenchon soutient la fermeture des frontières françaises aux pauvres

Posted on octobre 18, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Mélenchon soutient la fermeture des frontières françaises aux pauvres

Le gouvernement Hollande-Valls-Cazeneuve annonce que les migrants parqués à Calais devront monter dans les cars de police avec ou sans la matraque, que leurs maigres effets seront écrasés comme des déchets, qu’ils seront enfermés dans des camps de rétention, que ceux qui pourront fuir subiront une misère encore plus grande loin des solidarités qu’ils avaient développées.

37e congrès du PCF : Pour un « Front populaire et citoyen »

Posted on août 17, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
37e congrès du PCF : Pour un « Front populaire et citoyen »

Seuls les chiffres sont dans le rouge

Depuis le dernier congrès du Parti communiste français (2013), les chiffres officiels sont passés de 64 000 cotisants à 52 000 et de 34 000 votants à 29 000. Le texte d’orientation présenté par la direction et défendu par Pierre Laurent est minoritaire dans les 5 fédérations (Pas-de-Calais, Nord, Seine-Maritime, Paris, Bouches-du-Rhône) qui comptent le plus d’adhérents (entre 1 200 et 4 000) ; au contraire, 10 des 23 départements dans lesquels il fait ses meilleurs scores (plus de 64 %) correspondent à des secteurs de faible implantation (entre 50 et 350 adhérents). À l’échelle nationale, il s’assure une très courte majorité (51,2 %) qui témoigne des dissensions entre les courants cristallisés autour des cinq textes soumis au vote et qui a obligé la direction du PCF à remettre à plus tard les décisions que le congrès, tenu du 2 au 5 juin à Aubervilliers, était censé trancher.

Elles portent sur la façon la plus efficace de sauver les meubles lors des élections de 2017, préoccupation qui cimente tous ces réformistes.

Leçons des élections régionales

Posted on janvier 05, 2016  by admin  in Non classé, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Leçons des élections régionales

La déroute du PS et du PCF

Les élections régionales se sont tenues les 6 et 13 décembre, soit après les attentats, et elles ont confirmé le tournant réactionnaire que l’événement a entraîné, amplifié par la réponse sécuritaire du gouvernement PS-PRG et par l’union nationale du PCF-PdG-PS-MoDem-UDI-DlF-FN pour instaurer l’état d’urgence.

Mélenchon et le Parti de gauche s’enfoncent dans le chauvinisme

Posted on juillet 10, 2015  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Mélenchon et le Parti de gauche s’enfoncent dans le chauvinisme

Le Parti de gauche (PdG) a tenu son 4e congrès à Villejuif du 3 au 5 juillet 2015, au moment du référendum appelé par le gouvernement Syriza-ANEL en Grèce. Revendiquant 12 000 militants au précédent, il en aurait perdu depuis, officiellement, 2 000.

Un parti réformiste et social-chauvin dès l’origine

Le PdG a été lancé en 2008, à partir d’une scission réduite du PS menée par Jean-Luc Mélenchon, formé à l’ex-OCI lambertiste, franc-maçon, admirateur indéfectible de Mitterrand, ancien ministre du gouvernement Jospin, sénateur. Le PdG rassemble, outre des élus du PS, des bureaucrates