Posts Tagged With 'May'

8 juin : la Première ministre de Grande-Bretagne joue et perd

Posted on juin 18, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
 8 juin : la Première ministre de Grande-Bretagne joue et perd

Le Royaume-Uni d’Angleterre, du Pays de Galles, d’Irlande du Nord et d’Écosse conserve des traits féodaux : le chef de l’État est un monarque, la deuxième chambre parlementaire est la Chambre des Lords (nobles, prélats de l’Église anglicane, nommés par les chefs du gouvernement), etc.

Les élections législatives désignent les 650 députés de la « Chambre basse » ou « Chambre des communes ». Une majorité de 326 sièges est donc nécessaire pour atteindre la majorité absolue. La désignation est très différente du système français à deux tours, uninominal à un tour : dans chacune des 650 circonscriptions, la/le candidat/e qui obtient le plus de voix est élu/e. Depuis les législatives de 2015, le Conservative Party (CP, Parti conservateur) avait la majorité absolue avec 330 sièges.

La Grande-Bretagne à la veille du Brexit

Posted on octobre 15, 2016  by admin  in Non classé   Commentaires fermés
La Grande-Bretagne à la veille du Brexit

Le 24 juin, le référendum sur l’appartenance de la Grande-Bretagne à l’Union européenne (UE) a abouti à la décision de sortir avec 52 % des voix. En France, la campagne pour le Brexit a trouvé un grand écho dans le principal parti bourgeois (LR) et a été relayée ouvertement par les partis bourgeois les plus xénophobes (DlF, FN).

Après le Brexit : À bas le chauvinisme ! Liberté de circulation des travailleurs ! États-Unis socialistes d’Europe !

Posted on juillet 22, 2016  by admin  in Collectif révolution permanente, Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Après le Brexit : À bas le chauvinisme ! Liberté de circulation des travailleurs ! États-Unis socialistes d’Europe !

(Version anglaise / English version)

(Version allemande/Deutsch version)

(Version turque / Turkish version)

Les bourgeoisies d’Europe sont incapables d’unifier l’Europe, à l’époque du déclin du capitalisme ; alors qu’elles étaient, à l’époque du capitalisme ascendant, capables d’unifier l’Allemagne, l’Italie et les États-Unis d’Amérique. La sortie récente de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, qui est une tentative de surmonter l’étroitesse des frontières par les deux principales bourgeoisies du continent, celles de l’Allemagne et de la France, en est la preuve.