Posts Tagged With 'martinez'

Aucune négociation des attaques ! Retrait du projet d’ordonnance !

Posted on juillet 08, 2017  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Aucune négociation des attaques ! Retrait du projet d’ordonnance !

Lire le tract au format pdf

Malgré l’abstention massive, le nouveau président de la 5e République a obtenu une large majorité à l’Assemblée nationale avec 308 députés sur 577 pour son parti, LREM. Le gouvernement Macron-Philippe mène, tambour battant une politique dictée par les organisations patronales CPME et le Medef, l’état-major de l’armée et des grands groupes capitalistes français.

Courant juin, Macron a prolongé l’état d’urgence instauré par son prédécesseur et son gouvernement vient de présenter un projet de loi « antiterroriste » qui le rendrait permanent. Sa visite le 2 juillet à Bamako avait pour but de parrainer une nouvelle coalition militaire entre 5 pays du Sahel pour soutenir l’intervention militaire française. De leur côté, le Premier ministre Philippe et celui des comptes publics Darmarin, tous deux ex-LR, ont profité du rapport de la Cour des comptes pour annoncer le gel du point d’indice des travailleurs de la fonction publique et rétabli le jour de carence Sarkozy-Fillon.

Le sabotage par les chefs syndicaux du mouvement contre le projet de loi travail

Posted on août 08, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Le sabotage par les chefs syndicaux du mouvement contre le projet de loi travail

Gouverner sous le capitalisme, c’est gouverner pour le capitalisme

Dans le cadre du capitalisme, il est possible de participer aux élections et même aux organes législatifs, mais le parti ouvrier, s’il est fidèle à ses principes, est un parti d’opposition. Participer au pouvoir exécutif se fait toujours au compte de la classe dominante.

Il y a une différence essentielle entre les corps législatifs et le gouvernement d’un État bourgeois. Lorsque, au parlement, les élus ouvriers ne réussissent pas à faire triompher leurs revendications, ils peuvent, tout au moins, continuer la lutte en persistant dans une attitude d’opposition. Le gouvernement, par contre, qui a pour tâche l’exécution des lois, l’action, n’a pas de place, dans ses cadres, pour une opposition de principes ; il doit agir constamment et par chacun de ses organes ; il doit, par conséquent, même lorsqu’il est formé de membres de différents partis, comme le sont en France depuis quelques années les ministères mixtes, avoir constamment une base de principes communs qui lui donne la possibilité d’agir, c’est-à-dire la base de l’ordre existant, autrement dit, la base de l’État bourgeois… (Rosa Luxemburg, Question de tactique, juillet 1899)

Intervention à l’Union départementale CGT du Rhône

Posted on juin 07, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Intervention à l'Union départementale CGT du Rhône

Si le gouvernement peut imposer la loi El Khomeri, ce sera une immense défaite pour l’ensemble des travailleurs, dont nous ne nous remettrons pas et qui ouvrira la voie à d’autres attaques plus graves encore pour nous tous y compris les fonctionnaires et salariés du secteur public.

Déjà en 2010, en laissant les mobilisations isolées boîtes par boîtes, secteur par secteur, en multipliant les journées d’action sans perspective, le mouvement contre la réforme des retraites s’est épuisé et le gouvernement Sarkozy a pu passer.

Martinez, Mailly, appelez à la grève générale !

Posted on mai 26, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Martinez, Mailly, appelez à la grève générale !

Lire le tract au format PDF

(Version espagnole/Versión española)

Depuis 3 mois, des millions de travailleurs et d’étudiants exigent le retrait pur et simple du projet de loi Hollande-Valls-El Khomri qui permet de contourner entreprise par entreprise les dernières limites légales et des conventions collectives de branche à l’exploitation et au licenciement. Mais le gouvernement PS-PRG s’obstine au parlement et réprime les jeunes et les travailleurs en grève.

Les serviteurs du capital et les briseurs de grève que sont Hollande, Valls et Cazeneuve peuvent le faire parce qu’ils comptent sur le calendrier des examens et surtout sur l’attitude des chefs syndicaux qui refusent d’appeler à la grève générale, à la grève tous ensemble jusqu’au retrait du projet.

Journées d’action à répétition et blocages dispersés ou grève générale ?

Posted on mai 25, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
Journées d’action à répétition et blocages dispersés ou grève générale ?

La dispersion des luttes

Le 16 mai, les routiers, craignant à juste titre la baisse de la rémunération de leurs heures supplémentaires avec la loi El Khomri, ont entamé à l’appel de la CGT une semaine de grève. À la SNCF, après un mouvement de grève chaque mercredi et jeudi contre la remise en cause des statuts, voilà maintenant que la CGT rejointe par la CFDT et l’UNSA a lancé un mot d’ordre de grève reconductible à partir du 31 mai tandis que SUD a déposé un préavis courant jusqu’au… 11 juillet. Dans l’aviation civile, les personnels sont appelés à la grève du 3 au 5 juin contre la baisse des effectifs et pour la défense des régimes indemnitaires. À la RATP, la CGT appelle à la grève illimitée à partir du 2 juin pour l’augmentation des salaires. Le 23 mai, les 8 raffineries du pays étaient plus ou moins touchées par la grève à l’initiative essentiellement de la CGT pour le retrait de la loi El Khomri et environ 25 % des dépôts de carburant étaient bloqués. La CGT appelle à la grève le 25 mai les travailleurs des 19 centrales nucléaires. Il y a des grèves, mais il n’y a pas la grève !

51e congrès de la CGT, 18 au 22 avril

Posted on mai 18, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste   Commentaires fermés
51e congrès de la CGT, 18 au 22 avril

La CGT est, devant la CFDT, la première centrale du syndicalisme français divisé, minoritaire chez les salariés et de plus en plus dépendant du financement par l’État bourgeois.

Historiquement, la CGT a été construite comme un syndicat révolutionnaire. Mais son appareil anarchiste est devenu une bureaucratie liée au capitalisme, à la bourgeoisie française et à son État voici un siècle. La direction Jouhaux a soutenu la guerre impérialiste de la France en 1914 [voir Révolution communiste n° 8]. Ensuite, la bureaucratie « réformiste » dirigée par Jouhaux a exclu les militants révolutionnaires regroupés dans et autour du Parti communiste quand il était révolutionnaire et s’inspirait de Lénine et de Trotsky. Quand le PCF a été stalinisé et est devenu lui aussi social-patriote, les deux fractions se sont réconciliées pour faire cesser la grève générale en 1936, pour reconstruire le capitalisme et l’État bourgeois en 1945. La guerre froide a conduit en 1947 à la scission délibérée de la minorité anticommuniste FO, laissant la majorité de la CGT aux mains du PCF.

Dirigeants syndicaux, prononcez-vous pour la grève générale jusqu’au retrait du projet !

Posted on avril 27, 2016  by admin  in Publications, Révolution communiste, Slide   Commentaires fermés
Dirigeants syndicaux, prononcez-vous pour la grève générale jusqu’au retrait du projet !

Lire le tract au format PDF

Dirigeants syndicaux, prononcez-vous pour la grève générale jusqu’au retrait du projet !
Les manifestations du 31 mars pour le retrait du projet de loi Hollande-Valls-El Khomri ont réuni plus d’un million de manifestants, avec des grèves dans le public et le privé. Dans leur communiqué commun du 31, les directions CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL, au lieu d’appeler à la grève générale, présentent « leur disponibilité pour rencontrer le gouvernement et faire des propositions ». 

CGT : de quoi la destitution sans congrès de Lepaon est-elle le symptôme ?

Posted on mars 03, 2015  by admin  in Slide   Commentaires fermés
CGT : de quoi la destitution sans congrès de Lepaon est-elle le symptôme ?

Entre octobre et décembre 2014, la presse révèle que le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon a fait rénover son appartement de fonction pour 100 000 euros, a fait refaire son bureau au siège de Montreuil pour 62 000 euros, a obtenu pour son départ du Comité régional CGT de Basse-Normandie environ 100 000 euros… Le PCF vole à son secours : s’en prendre au parasite du syndicat, c’est s’en prendre au syndicat.