Résolution du Congrès 35 CGT santé et action sociale

Publié le 12 juin 2016 
Résolution du Congrès 35 CGT santé et action sociale

Les syndiqués des secteurs santé et action sociale réunis en congrès départemental 35 les 9 et 10 juin 2016 considèrent que pour obtenir le retrait de la loi El Khomri il faut battre le gouvernement.

L’issue de la bataille engagée par des millions de salariés, de chômeurs, d’étudiants et de lycéens pour le retrait de la loi n’est pas encore scellée.

Pour gagner contre la loi El Khomri, les dirigeants confédéraux CGT avec les autres confédérations doivent sans plus attendre appeler maintenant et unitairement à la grève générale et rompre avec les journées d’action secteur par secteur ou site par site. Il n’en dépend pas seulement de la seule loi El Khomri mais de toutes attaques présentes et à venir.<

Motion adoptée      27 pour          5 contre           19 abstentions

 

Intervention à l’Union départementale CGT du Rhône

Publié le 07 juin 2016 
Intervention à l'Union départementale CGT du Rhône

Si le gouvernement peut imposer la loi El Khomeri, ce sera une immense défaite pour l’ensemble des travailleurs, dont nous ne nous remettrons pas et qui ouvrira la voie à d’autres attaques plus graves encore pour nous tous y compris les fonctionnaires et salariés du secteur public.

Déjà en 2010, en laissant les mobilisations isolées boîtes par boîtes, secteur par secteur, en multipliant les journées d’action sans perspective, le mouvement contre la réforme des retraites s’est épuisé et le gouvernement Sarkozy a pu passer.

Motion du syndicat CGT des pompiers de la Marne

Publié le 07 juin 2016 
Motion du syndicat CGT des pompiers de la Marne

Pour imposer le retrait de la Loi El Khomri, il est indispensable et urgent que notre centrale syndicale appelle tous les travailleurs du public comme du privé à la grève générale totale contre le gouvernement jusqu’au retrait de la loi, organise la mobilisation  et appelle les autres syndicats qui se sont prononcés contre la loi El Khomeri : FO, SUD, FSU et UNEF à se joindre à cet appel dans l’unité.

Cela seul constituerait une perspective mobilisatrice pour les travailleurs de tous les secteurs et permettrait de faire de la manifestation nationale prévue le 14 le rassemblement de tous contre le gouvernement et non pas un enterrement de 1ère classe.

Le 7 juin 2016

La Grande-Bretagne, entre élections et référendum

Publié le 31 mai 2016 
La Grande-Bretagne, entre élections et référendum


La subordination aux États-Unis et le rattachement à l’Union européenne

Dans la démocratie bourgeoise britannique, les salariés de sexe masculin n’eurent le droit de vote qu’en 1884 (les femmes attendirent 1928). Deux partis bourgeois se disputaient le pouvoir : le Parti libéral (aujourd’hui les Libéraux-démocrates LD) et le Parti conservateur (CP). À partir de 1900, les syndicats ont cessé de soutenir le Parti libéral pour créer le Parti travailliste (LP) sur un programme réformiste. Le LP a soutenu sa bourgeoisie lors des deux guerres mondiales et a géré loyalement le capitalisme dès 1924.

Martinez, Mailly, appelez à la grève générale !

Publié le 26 mai 2016 
Martinez, Mailly, appelez à la grève générale !

Lire le tract au format PDF

(Version espagnole/Versión española)

Depuis 3 mois, des millions de travailleurs et d’étudiants exigent le retrait pur et simple du projet de loi Hollande-Valls-El Khomri qui permet de contourner entreprise par entreprise les dernières limites légales et des conventions collectives de branche à l’exploitation et au licenciement. Mais le gouvernement PS-PRG s’obstine au parlement et réprime les jeunes et les travailleurs en grève.

Les serviteurs du capital et les briseurs de grève que sont Hollande, Valls et Cazeneuve peuvent le faire parce qu’ils comptent sur le calendrier des examens et surtout sur l’attitude des chefs syndicaux qui refusent d’appeler à la grève générale, à la grève tous ensemble jusqu’au retrait du projet.

Journées d’action à répétition et blocages dispersés ou grève générale ?

Publié le 25 mai 2016 
Journées d’action à répétition et blocages dispersés ou grève générale ?

La dispersion des luttes

Le 16 mai, les routiers, craignant à juste titre la baisse de la rémunération de leurs heures supplémentaires avec la loi El Khomri, ont entamé à l’appel de la CGT une semaine de grève. À la SNCF, après un mouvement de grève chaque mercredi et jeudi contre la remise en cause des statuts, voilà maintenant que la CGT rejointe par la CFDT et l’UNSA a lancé un mot d’ordre de grève reconductible à partir du 31 mai tandis que SUD a déposé un préavis courant jusqu’au… 11 juillet. Dans l’aviation civile, les personnels sont appelés à la grève du 3 au 5 juin contre la baisse des effectifs et pour la défense des régimes indemnitaires. À la RATP, la CGT appelle à la grève illimitée à partir du 2 juin pour l’augmentation des salaires. Le 23 mai, les 8 raffineries du pays étaient plus ou moins touchées par la grève à l’initiative essentiellement de la CGT pour le retrait de la loi El Khomri et environ 25 % des dépôts de carburant étaient bloqués. La CGT appelle à la grève le 25 mai les travailleurs des 19 centrales nucléaires. Il y a des grèves, mais il n’y a pas la grève !

Intervention congrès Snuipp-FSU 92

Publié le 24 mai 2016 
Intervention congrès Snuipp-FSU 92

Camarades,

Note congrès se tient alors que les travailleurs et la jeunesse tentent d’arrêter une nouvelle offensive du gouvernement Hollande-Valls contre les travailleurs. Depuis 3 mois, la jeunesse étudiante et lycéenne et des millions de travailleurs exigent le retrait pur et simple, sans discussions ni négociations, du projet de loi El Khomri. Ce projet de loi remet en cause de nombreux acquis du Code du travail en inversant la hiérarchie des normes et en laissant aux patrons, dans chaque entreprise le soin d’adapter les contrats des salariés à leurs besoins.

L’émancipation totale des femmes passe par le communisme

Publié le 22 mai 2016 
L’émancipation totale des femmes passe par le communisme

Les progrès sociaux et changements de période s’opèrent en raison du progrès des femmes vers la liberté ; et les décadences d’ordre social s’opèrent en raison du décroissement de la liberté des femmes. (Charles Fourier, Théorie des quatre mouvements, 1808)

Asservissement sexuel et supplément de travail

Tout en affichant la plus grande pruderie, les dirigeants islamistes du Califat de Daech transforment en esclaves sexuelles les femmes des minorités religieuses. Des milliers de réfugiés qui fuient l’EI ou le régime syrien se noient chaque année en Méditerranée à la suite de la fermeture des frontières de l’Union européenne, tant hommes que femmes. En outre, des milliers de filles et de femmes qui survivent sont violées par les passeurs et les membres des forces de répression, des milliers de mineurs tombent dans les mains des mafias.

Abrogation de toutes les lois de la « refondation » de l’école par Hollande !

Publié le 19 mai 2016 
Abrogation de toutes les lois de la « refondation » de l’école par Hollande !

2012 -2016 : la promesse du recrutement dans l’Éducation nationale

En 2012, la promesse électorale de rétablir une partie des 80 000 postes supprimés par Sarkozy dans l’Éducation nationale avait séduit nombre d’enseignants.

Officiellement, les deux gouvernements Hollande successifs ont embauché plus de 46 000 personnes dans l’Éducation nationale. Ce nombre inclut les postes du privé payés sur fonds publics : 750 supplémentaires rien qu’en 2016 (Projet de loi des finances Éducation 2016, p. 15). Alors que le nombre d’élèves augmente, la plupart des nouveaux professeurs sont encore en formation et les départs en retraite sont toujours importants. De nombreuses classes restent surchargées (en moyenne de 25 élèves par classe) et, en particulier dans les quartiers populaires, les absents ne sont pas remplacés.

Intervention d’un économiste lors du rassemblement convoqué par l’intersyndicale de Reims après la manifestation du 19 mai

Publié le 19 mai 2016 

Depuis plus de mois, les travailleurs se battent pour obtenir le retrait du projet de loi travail.

Ce projet de loi s’inscrit dans la politique que mènent depuis 2012 les gouvernements de Hollande. Tous leurs efforts sont tournés vers un objectif : améliorer la situation de la classe capitaliste française, à la fois face à ses concurrents à l’international et face aux travailleurs au niveau national. Quand Valls dit « J’aime l’entreprise », il ne dit pas devant des travailleurs, il le dit devant des patrons, ceux du Medef, mais aussi des patrons britanniques, des patrons allemands.