Le capitalisme mondial à l’orée de 2014

Publié le 13 janvier 2014 
Le capitalisme mondial à l’orée de 2014

Le prolétariat subit encore les effets de la crise capitaliste mondiale de 2007-2009

Apparemment, la crise est derrière nous. Depuis 2010, la production mondiale croît, ainsi que le commerce international. La Banque mondiale prévoit que le produit intérieur brut du monde va augmenter de +3,2 % en 2014 par rapport à celui de 2013 ; le Fonds monétaire international prévoit même +3,6 %. Les « économies avancées » renoueraient avec la croissance (+1,5% selon le FMI) surtout grâce aux États-Unis, alors que les « économies émergentes » verraient leur croissance se poursuivre à un rythme élevé (+5 % selon le FMI) grâce à la Chine et quelques autres, bien que certaines ralentissent nettement (comme le Brésil : +1 %).

Abrogation des lois Pécresse et Fioraso !

Publié le 08 janvier 2014 
Abrogation des lois Pécresse et Fioraso !

Le gouvernement poursuit la privatisation de l’Université

Hollande vient d’affirmer qu’il était le président des entreprises. Il faut comprendre : de ceux qui les possèdent et non de ceux qui y travaillent.

Par conséquent, le gouvernement Hollande-Ayrault-Fioraso a entrepris de porter un nouveau coup à l’université et la recherche publiques. À la suite des « Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche » qui ont associé les directions syndicales à son élaboration, l’Assemblée nationale a définitivement adopté, le 9 juillet 2013, la loi « relative à l’enseignement supérieur et à la recherche », dite loi Fioraso, qui prolonge la logique de la loi LRU de 2007, dite loi Pécresse, poursuivant et amplifiant ainsi la politique de destruction de l’ancien gouvernement Sarkozy-Fillon. Cette loi se double de la mise en place d’une trentaine de Communautés d’universités et d’établissements. Au programme : des fusions directes ou progressives d’établissements publics et privés, principalement sur une base régionale.

Tract au format PDF

À bas l’intervention de l’impérialisme français en République centrafricaine

Publié le 08 décembre 2013 
À bas l'intervention de l'impérialisme français en République centrafricaine

Jeudi 5 décembre, François Hollande annonçant l’envoi de troupes supplémentaires en République centrafricaine (l’effectif a été porté de 400 à 1 600), après l’approbation unanime du Conseil de Sécurité réuni à sa demande, a déclaré : « La France n’a pas d’autres objectifs que de sauver des vies humaines ».

Mensonge éhonté du serviteur de l’impérialisme français qui se soucie comme d’une guigne des massacres qui ont effectivement cours en République centrafricaine et qui sont précisément le produit de la politique de l’impérialisme français dans ce pays !

Italie 1943 – 1945
La révolution prolétarienne abat le régime fasciste

Publié le 30 novembre 2013 
Italie 1943 – 1945La révolution prolétarienne abat le régime fasciste

1943, l’URSS inflige une défaite décisive à Hitler

Avec la Deuxième guerre mondiale, des millions de femmes et d’hommes ont subi les conséquences de l’échec de la révolution socialiste en Italie, en Allemagne, en Hongrie en 1918-19 faute de parti ouvrier révolutinnaire, de la mise en place de fronts populaires avec la bourgeoisie par la bureaucratie de l’URSS et les partis stalinisés de l’Internationale communiste, de l’écrasement de la révolution prolétarienne en Espagne par le PCE et le NKVD en 1937.

En 1943, le fascisme, qui semblait devoir l’emporter inexorablement depuis 1922, fut défait par la classe ouvrière en URSS et en Italie.

Communiqué contre la répression policière à l’université Lyon 2

Publié le 25 novembre 2013 

Le jeudi 21 novembre 2013, un rassemblement d’une centaine d’étudiants à l’appel d’un comité de mobilisation des étudiants de Lyon 2 avait lieu devant la salle où se réunissait le congrès élargi organisé par Jacques Mayaud, président de l’université Lyon 2.  Ce congrès convoqué en urgence par la présidence de Lyon 2 devait statuer sur le processus de regroupement des universités lyonnaises.  Le rassemblement étudiant contestait les mesures d’austérité draconiennes imposées à l’université Lyon 2 du fait de cette fusion des établissements universitaires de Lyon en cours.

Face au gouvernement et à la réaction, la classe ouvrière doit ouvrir une voie

Publié le 23 novembre 2013 

 

Les capitalistes licencient à tour de bras

« La reprise, elle est là… », disait Hollande en juillet dernier, après bien d’autres annonces du même tonneau. En fait, le niveau de la production a à peine retrouvé celui d’avant la crise capitaliste mondiale de 2008. Le PIB baisse de 0,1 % au troisième trimestre après une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre. L’OCDE prévoit que la croissance de la France sera limitée à 0,2 % sur l’année.

Il y a 40 ans au Chili : L’Unité populaire a trahi la révolution et ouvert en 1973 la voie à la dictature sanglante de Pinochet

Publié le 21 novembre 2013 

2013, des commémorations à la gloire d’Allende

Les hommages appuyés au gouvernement de l’Unité populaire et à sa politique se sont multipliés en septembre. Ils mettent en avant la fin courageuse du président de l’Unité populaire Allende, pour mieux masquer sa responsabilité dans la contre-révolution et pour effacer de la conscience des travailleurs la leçon essentielle de cette tragédie : la nécessité de se défier de l’armée, de la police et d’écraser impitoyablement la contre-révolution.

Réchauffement climatique : seul le socialisme mondial peut sauver l’humanité

Publié le 20 novembre 2013 
Réchauffement climatique : seul le socialisme mondial peut sauver l'humanité

Le climat terrestre change sous l’action du capitalisme

Le 5e rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été rendu public le 27 septembre. Cet organisme, né en 1988, est constitué de centaines de scientifiques de 195 pays. Il a confirmé le réchauffement climatique en cours.

Les experts du climat estiment désormais « extrêmement probable » – c’est-à-dire, avec une probabilité supérieure à 95 % – que l’élévation de la température terrestre relevée depuis le milieu du XXe siècle est bel et bien le fait de l’accumulation des gaz à effet de serre d’origine humaine. (Le Monde, 28 septembre 2013)

Bangladesh : Pour les revendications ouvrières, féminines et paysannes, pour une révolution sociale qui les garantisse

Publié le 20 novembre 2013 
Bangladesh : Pour les revendications ouvrières, féminines et paysannes, pour une révolution sociale qui les garantisse

1 000 ouvrières victimes en quelques minutes de l’avidité du capital

Le 24 novembre 2012, un incendie détruit l’usine Tazreen Fashion de la banlieue de Dacca, la capitale du Bangladesh, tuant plus de 100 ouvriers du textile. Le 24 avril 2013, un immeuble du Rana Plaza qui contenait cinq usines de confection et qui bafouait les règles en matière de construction, s’effondre en entraînant la mort d’au moins mille cent ouvriers.

Bien que le pays soit entravé par des infrastructures limitées, qu’il ne soit pas producteur de coton (il faut importer le coton ou le tissu de coton, surtout d’Inde ou de Chine) et que sa main-d’œuvre soit peu productive, il est devenu le deuxième exportateur de vêtements du monde. L’industrie textile représente 80 % des exportations de ce pays – dont 60 % sont destinées à des pays de l’Union européenne – et emploie trois millions de personnes – soit près de 30 % de ma main-d’œuvre industrielle – dont 90 % de femmes. L’économie capitaliste bangladaise dispose d’une main-d’œuvre encore moins payée et moins protégée qu’en Chine et en Turquie.

Projet de loi de finances 2014 : un budget pour la bourgeoisie

Publié le 19 novembre 2013 
Projet de loi de finances 2014 : un budget pour la bourgeoisie

 

Un concentré de la politique du gouvernement PS-EELV-PRG

L’Assemblée nationale a adopté le 19 novembre le projet de loi de finances 2014 à 320 voix – l’ensemble des députés du PS, du PRG, ainsi que ceux d’EELV – contre 242 – les députés de l’UMP, de l’UDI et du Front de gauche ; après un passage au Sénat, il devrait être adopté définitivement le 20 décembre.

La Commission européenne a quant à elle apporté son satisfecit, bien que les barres de 0,5 % de « déficit structurel » et de 3 % de déficit soient franchies (sans parler de celle de 60 % de dette publique que même l’Allemagne explose). Le contraire serait étonnant, à la fois compte tenu du poids de la France dans l’Union européenne et du fait du caractère anti-ouvrier de ce budget.