Adresse internationale du 1er mai : Pour la révolution socialiste mondiale

Publié le 01 mai 2017 
Adresse internationale du 1er mai : Pour la révolution socialiste mondiale

Lire le tract au format PDF

(Allemand / Deutsch)

(Anglais / English)

(Espagnol / Español)

(Portugais / Português)

(Turc/Türk)

Le capitalisme a fait son temps

Le capitalisme est en déclin depuis qu’il est entré dans sa phase impérialiste. Cela s’est manifesté en Europe par la guerre de 1914 (à laquelle ont mis fin les révolutions russe de 1917 et allemande de 1918) et en Amérique par la crise économiques de 1929.

L’environnement de l’espèce humaine se dégrade à cause de la recherche du profit qui est le moteur du capitalisme. Le climat est perturbé par l’émission des gaz à effet de serre (CO2, CH4…). La nature sert de dépotoir au capital, de multiples pollutions évitables affectent la santé des humains. Des espèces disparaissent chaque année. Les grands groupes capitalistes accaparent des terres agricoles et minières au détriment des paysans travailleurs et de l’environnement.

ABC du marxisme : l’internationalisme

Publié le 27 avril 2017 
ABC du marxisme : l’internationalisme

En 1914, le PS-SFIO et la direction de la CGT bradèrent les intérêts de la classe ouvrière en soutenant la guerre de leur bourgeoisie impérialiste. En 1934, le PC, fondé contre cette trahison, succomba à son tour au patriotisme. En 1944, le PS-SFIO et le PCF fournirent des ministres au général De Gaulle pour reconstruire l’État bourgeois, le capitalisme national et l’empire colonial. En 1956, le PS-SFIO et le PCF votèrent « les pouvoirs spéciaux » qui avalisèrent la guerre contre les Algériens et la torture de masse (à laquelle participa Le Pen père). En 1980, le PCF mena campagne pour « produire français » et rasa un foyer de travailleurs immigrés.

Ni Macron, ni Le Pen !

Publié le 25 avril 2017 
Ni Macron, ni Le Pen !

Lire le tract au format PDF

Les candidats des deux partis qui ont géré alternativement l’État bourgeois depuis trois décennies sont éliminés au premier tour de l’élection présidentielle. Les candidats des organisations issues de la classe ouvrière (PS, PCF & PdG, NPA, LO) totalisent moins de 28 % des voix exprimées, contre 41 % en 2012, soit une perte près de 5 millions de voix. Les candidats des partis politiques de la bourgeoisie (EM, FN, LR & UDI, DlF, etc) obtiennent plus de 72 % des voix exprimées. Macron a 18,19 % des inscrits et Le Pen 16,14 %. L’abstention s’est élevée à plus de 22 %. En outre, beaucoup de jeunes, de chômeurs et de travailleurs peu qualifiés ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Une partie notable des travailleurs ne peut pas s’inscrire à cause de son âge (apprentis) ou de sa nationalité (étrangers).

FU : Motion refusée par le BN de la FSU

Publié le 24 avril 2017 
FU : Motion refusée par le BN de la FSU

Au Bureau national de la FSU du 24 avril 2017, le représentant du courant Front unique a défendu la position Pas une voix pour Le Pen ! Pas une voix pour Macron ! au second tour de l’élection présidentielle.

TML : GM a été expropriée au Venezuela

Publié le 22 avril 2017 
TML : GM a été expropriée au Venezuela

(Version portugaise/portugues)

General Motors, entreprise nord-américaine, a été expropriée par le pouvoir judiciaire au Venezuela.

Le gouvernement du président Nicolas Maduro fait actuellement face à une tentative de coup d’État de la part de l’impérialisme nord-américain et de la bourgeoisie vénézuélienne servile, un coup assez semblable à celui qui a été perpétré contre Dilma Roussef au Brésil en 2016.

Rupture des travailleurs de Guyane avec le Medef, Gwiyann Dekolé et les 500 Frères !

Publié le 02 avril 2017 
Rupture des travailleurs de Guyane avec le Medef, Gwiyann Dekolé et les 500 Frères !

Un taux de pauvreté à 44 %, un taux de chômage des jeunes à 50 %, une mortalité infantile trois fois supérieure à la moyenne nationale, quatre fois plus de bénéficiaire du RSA et de la CMU-C qu’en métropole, avec des prix à la consommation supérieurs de 12 % (jusqu’à 45 % pour les produits alimentaires), des milliers d’enfants non scolarisés, 40 % d’illettrisme, 12 % de détenteurs du bac, une absence d’eau potable pour 20 % de la population…

Déclaration à propos de l’élection présidentielle des 23 avril & 7 mai

Publié le 31 mars 2017 
Déclaration à propos de l’élection présidentielle des 23 avril & 7 mai

La classe ouvrière et la jeunesse ne gagneront rien des élections, il faut préparer l’affrontement !

Lire le tract au format PDF

Le lourd bilan de Hollande et de ses gouvernements

Pendant cinq ans Hollande, ses gouvernements PS-PRG-EELV ou PE, tous ses ministres (dont Hamon et Macron) ont servi les exigences de la bourgeoisie française : loi El Khomri, loi Macron, CICE, gel des salaires des fonctionnaires, aggravation terrible de la situation des hôpitaux publics, poursuite des coups contre l’enseignement public.

NPA, une campagne réformiste pour « faire avancer les choses »

Publié le 24 mars 2017 
NPA, une campagne réformiste pour « faire avancer les choses »

Après le succès du candidat Olivier Besancenot en 2002 (4,2 % des voix) et en 2007 (4,1 %) à la présidentielle, la direction de la LCR, depuis longtemps opposée au pouvoir ouvrier (abandon officiel de la dictature du prolétariat en 2003) a décidé de concéder plus encore à l’écologisme, au pseudo féminisme, à l’anarchisme, à l’antifascisme, etc, en se liquidant en 2009 dans un parti « large » dont le succès assuré permettrait en outre de capter ce qui restait du PCF.

La France insoumise
un programme social-démocrate au service d’un caudillo nationaliste

Publié le 23 mars 2017 
La France insoumise un programme social-démocrate au service d’un caudillo nationaliste

Mélenchon trace son sillon, mais dans le champ de Le Pen [voir Révolution communiste n° 1, 7, 19, 21].
Jean-Luc Mélenchon a jugé, lundi 13 mars, qu’il fallait tarir le flux de l’immigration. (Le Monde, 15 mars 2017)

Le 18 mars est l’anniversaire de la Commune de Paris, que Mélenchon a insulté avec ses drapeaux bleu blanc rouge et son chauvinisme.

La campagne de Nathalie Arthaud se tient dans les limites acceptables pour la bureaucratie de la CGT

Publié le 23 mars 2017 
La campagne de Nathalie Arthaud se tient dans les limites acceptables pour la bureaucratie de la CGT

Un internationalisme platonique

Le programme électoral de LO affirme qu’il faut « éradiquer le chômage, augmenter les salaires et les pensions, imposer le contrôle sur les comptabilités des grands groupes capitalistes » (Faire entendre le camp des travailleurs, p. 5), sans dire que de telles mesures nécessitent la collaboration de tous les travailleurs en Europe et dans le monde. En effet, la plupart des groupes capitalistes dominant le marché mondial sont des multinationales, chacune exploitant dans de nombreux pays des dizaines de milliers de travailleurs.