Soutien à la résistance palestinienne ! Destruction de l’État sioniste par la révolution socialiste !

1 766 Palestiniens ont été tués, essentiellement des civils ; 67 Israéliens, presque tous des militaires. Alors que le massacre se poursuit à grande échelle, le président et le vice-président des États-Unis, le secrétaire général de l’ONU réclament la libération d’un soldat israélien capturé à Gaza ! Depuis le 24 juin, le terrorisme d’État israélien se déchaîne sur la bande de Gaza, par la terre, la mer et le ciel. Il s’agit, d’un côté, de la poursuite depuis 1948, par un État surarmé, de la colonisation au détriment des habitants arabes, chrétiens et musulmans, de la Palestine et de leurs descendants ; de l’autre, de la juste résistance, avec des moyens dérisoires, d’un peuple opprimé et colonisé.

Il ne peut y avoir un État palestinien à côté d’Israël pacifique, contrairement à ce qu’avancent le PS, le PCF, le PdG, le NPA et LO. Tout État colonial se maintient par le nationalisme, le cléricalisme, le racisme et la terreur militaire.

Israël profite que la région s’enfonce dans le chaos à la suite des rivalités entre impérialismes, du reflux des révolutions sociales de Tunisie et d’Égypte sous les coups des islamistes et des généraux, des guerres réactionnaires menées par les islamistes contre les Kurdes, les chrétiens ou d’autres musulmans. Bien que le gouvernement américain ait entrepris, face à l’échec de sa politique en Irak et en Afghanistan, de se rapprocher du gouvernement islamiste iranien contre l’avis du gouvernement israélien, Netanyahou estime que les États-Unis ne rompront pas leur soutien car ils ne peuvent compter que sur Israël comme allié fiable.

Ainsi, l’État bourgeois américain verse 3 milliards de dollars d’aide militaire chaque année à Israël, lui fournit des armements sophistiqués, l’industrie militaire américaine collabore avec les firmes capitalistes israéliennes d’armement. De même, l’État bourgeois français, qui a collaboré avec l’État bourgeois allemand pour exterminer les Juifs, qui a mené des guerres coloniales contre le Vietnam et l’Algérie, qui a aidé Israël à se doter de l’arme nucléaire, interdit aujourd’hui des manifestations de soutien aux Palestiniens. Sa police et sa justice s’en prennent à Alain Pojolat (NPA) accusé d’avoir organisé une « manifestation interdite ».

Il est donc absurde, comme le font le PCF, le PdG et le NPA, d’appeler « la France » et les autres États bourgeois occidentaux à « sanctionner Israël » et de faire confiance à l’ONU, dont les puissances impérialistes contrôlent le Conseil de sécurité et qui a ratifié la colonisation sioniste dès 1948.

Les partis bourgeois palestiniens, malgré le courage de leurs militants et combattants, sont incapables de libérer la Palestine, de détruire l’État colonial et d’infliger ainsi une défaite importante à l’impérialisme mondial. Les nationalistes s’opposent à la révolution sociale pour faire pression sur Israël en misant sur les bourgeoisies arabes (Fatah) ou musulmanes (Hamas). Mais Assad père a écrasé la résistance palestinienne au Liban, Kadhafi a expulsé les Palestiniens de Libye, Sissi bloque les frontières de Gaza, Bouteflika interdit les manifestations pour les Palestiniens. Mais le gouvernement islamiste AKP de Turquie maintient la Turquie dans l’OTAN et opprime les alevis et les Kurdes, les monarchies salafistes du Golfe interdisent les manifestations pour Gaza et surexploitent les immigrés palestiniens, le régime clérical d’Iran persécute ses propres minorités religieuses et ethniques et a commencé à se réconcilier avec les États-Unis. Ces États islamistes s’affrontent par armées et bandes réactionnaires rivales en Irak et en Syrie.

La Première guerre mondiale ne s’est arrêtée que lorsque la révolution des ouvriers, des soldats et des paysans a triomphé en Russie en 1917 et a éclaté en Allemagne en 1918, entraînant une large adhésion parmi les travailleurs du monde et parmi les peuples colonisés d’Asie et d’Afrique. La révolution mettra fin à la colonisation sioniste, aux agressions récurrentes d’Israël et instaurera une Palestine unifiée, laïque et multiethnique dans le cadre de la Fédération socialiste du Proche-Orient.

Des milliers d’Arabes et de Juifs ont manifesté ensemble en Israël contre la guerre, malgré l’interdiction du gouvernement Netanyahou et les violences des fascistes.

En France, les travailleurs doivent s’engager dans la lutte contre la barbarie israélienne et exiger de leurs organisations politiques et syndicales qu’elles se mobilisent pour :

Arrêt immédiat des bombardements de Gaza et des intrusions militaires dans Gaza et la Cisjordanie ! Libération de tous les prisonniers palestiniens !

Levée du blocus de Gaza et de la Cisjordanie ! Droit de pêche sans restriction pour les Palestiniens en Méditerranée ! Droit des Palestiniens d’utiliser le gaz naturel de la côte de Gaza ! Destruction du mur de l’apartheid ! Droit au retour des réfugiés et de leurs descendants ! Réouverture de l’aéroport international de Gaza ! Liberté de circulation des Palestiniens dans le monde entier !

Liberté de manifester en France et partout pour le peuple palestinien ! Abandon des poursuites judiciaires contre le NPA ! Aucune arme, aucune aide militaire à Israël ! Retrait des troupes impérialistes françaises du Liban et du Mali, des troupes américaines d’Afghanistan ! Départ de la flotte militaire américaine de la mer Méditerranée et de l’Océan indien ! Fermeture des bases militaires impérialistes de toute l’Asie de l’ouest !

4 août 2014

Groupe marxiste internationaliste [Collectif révolution permanente]

groupemarxiste.info