Préparer la grève générale pour empêcher Macron et Buzyn d’étrangler la santé publique

Publié le 11 février 2018 
Préparer la grève générale pour empêcher Macron et Buzyn d’étrangler la santé publique
Tant que le gouvernement ne sera pas vaincu par la grève générale des travailleurs salariés ou des étudiants, il poursuivra son oeuvre de destruction : « Il faut une révolution douce, 30 % des dépenses de l’assurance maladie ne sont pas pertinentes » (Agnès Buzyn, Journal du dimanche, 21 octobre 2017). Le budget de la Sécurité sociale 2018 prévoit 3 milliards d’euros de réduction de dépenses de l’assurance maladie, la moitié devant être assumée par les établissements hospitaliers frappés déjà par l’épuisement professionnel et la baisse de la qualité des soins.

Tunisie : manifestations populaires contre la misère

Publié le 01 février 2018 
Tunisie : manifestations populaires contre la misère
Le mécontentement des masses tunisiennes a éclaté au grand jour, malgré l’état d’urgence, le 8 janvier.

Le budget a mis le feu aux poudres. Des manifestations d’ouvriers, d’employés, de chômeurs et d’étudiants ont touché tout le pays contre la hausse des prix, la corruption, le chômage et la pauvreté. Les manifestants s’en sont pris aux symboles de l’État (gouvernorats, ministères, postes de police, etc.), aux banques et aux supermarchés.

Depuis l’adoption de la loi de Finances 2018 axée essentiellement sur une augmentation des taxes, le feu couvait sous les cendres.

Les exigences croissantes de l’appareil répressif de l’État

Publié le 30 janvier 2018 
Les exigences croissantes de l’appareil répressif de l’État
Macron passe pour moderne, alors qu’il ne fait que rejouer le sabre et le goupillon. Non seulement il a adressé des « voeux aux autorités religieuses », mais il y a glissé des attaques à la Sarkozy contre la laïcité, pourtant bien incomplète (la 5e République finance les établissements d’enseignement catholiques et le clergé d’Alsace et de Moselle). L’austérité budgétaire est épargnée au coeur de l’État bourgeois : police, armée, prisons, tribunaux… avec l’approbation du PS, du PCF et de LFI [voir Révolution communiste n° 26].

Un gouvernement au pas de course pour le capital français

Publié le 28 janvier 2018 
Un gouvernement au pas de course pour le capital français

L’économie française portée par la conjoncture internationale

Le gouvernement s’attribue les mérites de la phase d’expansion qui a commencé avant son accession au pouvoir. Le capitalisme français connaît une croissance économique relativement forte : 1,1 % en 2016, 1,9 % en 2017. Il faut remonter à 2011 pour retrouver un niveau aussi élevé. Si le capital profite des mesures pro-capitalistes du gouvernement précédent, le principal déterminant est surtout l’environnement mondial. L’économie européenne confirme sa reprise de 2016 (le PIB de l’UE a augmenté de 2,6 % en 2017, celui de la zone euro de 2,7 %), de grands pays (Brésil, Russie…) sortent de la dépression causée par la baisse des prix des matières premières de 2014, le PIB mondial a progressé de 3 % en 2017.

Macron, complice de Netanyahou

Publié le 25 janvier 2018 
Macron, complice de Netanyahou
Un colonisateur accueilli avec faste

Le 16 juillet, Macron a accueilli le premier ministre israélien, Netanyahou, qu’il a traité affectueusement de « cher Bibi ». Il est vrai qu’ils se sont rencontrés l’un comme responsable en chef d’interventions militaires néocoloniales en Afrique et au Proche-Orient, l’autre comme chef d’un État colonial qui étend sous son gouvernement la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem.

Afrin : non à la guerre contre les Kurdes !

Publié le 22 janvier 2018 
 Afrin : non à la guerre contre les Kurdes !

(Version turque / Türk versiyonu)

Le régime d’Erdoğan, avec le soutien entier du CHP [parti kémaliste], a démarré une opération d’invasion militaire de la ville kurde d’Afrin au nord-ouest de la Syrie. Les efforts pour la liberté des Kurdes et leurs acquis dans une région divisée par les impérialistes entre la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie risquent d’être détruits par les grands États impérialistes comme les États-Unis et la Russie tout comme les régimes de ces quatre pays.

Myanmar : le nationalisme et la religion contre les droits des minorités

Publié le 18 janvier 2018 
Myanmar : le nationalisme et la religion contre les droits des minorités
L’automne 2017, le monde a vu avec horreur des centaines de milliers de réfugiés Rohingya fuyant la Birmanie (Myanmar) pour s’entasser dans des camps insalubres au Bangladesh. Leurs témoignages parlent de massacres, viols et destruction de villages par l’armée birmane assistée de milices antimusulmanes. Des images satellitaires ont confirmé que l’avancée de l’armée birmane s’est accompagnée d’incendies de villages. En 2015, on avait déjà pu voir des milliers de boat people Rohingya tentant de rejoindre la Malaisie ou la Thaïlande sur des bateaux de fortune.

Lutte au centre hospitalier psychiatrique Guillaume Régnier de Rennes

Publié le 17 janvier 2018 
Lutte au centre hospitalier psychiatrique Guillaume Régnier de Rennes
Au CHGR de Rennes, le nombre de lits n’a cessé de baisser alors que la population départementale augmente de plus de 10 000 personnes par an. Les conditions de travail sont désastreuses à cause de la baisse des effectifs, les « tâches déplacées » (travail effectué par des personnels non destiné à ces tâches…). Les conditions d’accueil des patients sont déplorables. Les consignes sont déplorables : accueillir en chambre d’isolement un patient qui n’en relève pas, penser dès l’entrée à la sortie, prendre le périmètre abdominal à l’entrée, vérifier les coordonnées de la mutuelle….

La classe ouvrière relève la tête en Iran

Publié le 12 janvier 2018 
La classe ouvrière relève la tête en Iran

(Version allemande / Deutsch version)

(Version anglaise / English version)

(Version espagnole / Version española)

(Version turque / Türk versiyonu)

Du 28 décembre au 5 janvier, des dizaines de milliers de travailleurs et de jeunes ont, malgré des risques importants, défilé dans de nombreuses villes d’Iran. Ouvriers, employés, chômeurs, paysans et étudiants ont réclamé l’amélioration de leur situation économique et ont défié le régime despotique de la bourgeoisie islamiste.

Le régime est issu de la contre-révolution de 1979-1981

En 1978, une révolution prolétarienne commence en Iran.

Zimbabwe : révolution de palais sous influence chinoise

Publié le 03 janvier 2018 
Zimbabwe : révolution de palais sous influence chinoise

Le 14 novembre 2017, l’armée a pris le contrôle des rues d’Hararé, capitale du Zimbabwe, et séquestré le président Robert Mugabe (93 ans) dans sa propre résidence. Le 21 novembre, ce dernier annonçait sa démission pour devancer la procédure de destitution lancée contre lui par Emmerson Mnangagwa. Dirigeant du parti ZANU-PF (Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique), tout comme Mugabe, Mnangagwa, après avoir été nommé à la tête du comité central du parti, devenait président par intérim le 22 novembre, en attendant la tenue d’élections en 2018, où il s’affirme comme le grand favori.