Canada : la politique opportuniste de SA au Québec

Publié le 27 décembre 2017 
Canada : la politique opportuniste de SA au Québec

La lubie réformiste de la campagne pour les 15 dollars de l’heure

Depuis l’automne 2015 au Québec, il y a une campagne intense en faveur de l’augmentation du salaire minimum à 15$/heure. Cette campagne a été initiée par le groupe Alternative socialiste (AS), qui est la section québécoise du Comité pour une internationale ouvrière (CIO). Il a réussi à rallier quelques syndicats et groupes communautaires (1).

Trump, Netanyahou, bas les pattes devant Jérusalem !

Publié le 22 décembre 2017 
Trump, Netanyahou, bas les pattes devant Jérusalem !

(Version espagnole / Versión española)

Où mènent les accords d’Oslo

Après avoir dénoncé le 17 juillet l’accord avec l’Iran, le président américain Trump a annoncé le 6 décembre qu’il allait transférer l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Autrement dit, la principale puissance du monde a reconnu officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël.

Le Premier ministre israélien Netanyahou a salué un « jour historique ». Israël a conquis totalement Jérusalem en 1967. Depuis, méthodiquement, l’État sioniste persécute et chasse la population arabe de la partie est de la ville, tout en favorisant la colonisation hébreue qu’il poursuit aussi en Cisjordanie.

Persécution accrue des migrants : tribune collective de 413 organisations syndicales et humanitaires

Publié le 18 décembre 2017 
Persécution accrue des migrants : tribune collective de 413 organisations syndicales et humanitaires

L’humanité de demain se construit par l’accueil des migrants aujourd’hui

A l’occasion de la journée mondiale des migrants, 413 organisations affirment qu’elles sont « fermement décidées à promouvoir un changement radical qui mette un terme à ces politiques migratoires aux conséquences humaines dramatiques ». Et qu’elles veulent « faire ressortir des revendications communes et des propositions concrètes pour une autre politique migratoire, respectueuse des droits fondamentaux ».

Pérou : À bas le gouvernement et le congrès !

Publié le 15 décembre 2017 
Pérou : À bas le gouvernement et le congrès !

(Version espagnole / Version española)

La corruption séculaire de la bourgeoisie péruvienne – de ses hommes d’affaires, de ses politiciens, de ses juges, de ses militaires, de sa police, de ses journalistes, de ses présidents d’université, de ses prélats, etc. – a commencée à être révélée au cours de ces derniers jours. Le fil de l’écheveau a dû être tiré depuis l’étranger, ce qui donne un indice du scandaleux règne de l’impunité au Pérou.

Tirer le bilan

Publié le 05 décembre 2017 
Tirer le bilan

La réaction ratifie les ordonnances sous les applaudissements

Le 28 novembre, les députés LREM, Constructifs et la grande majorité du groupe LR votaient à l’Assemblée nationale, par 463 voix pour contre 74, la ratification des ordonnances. L’annonce des résultats a été applaudie debout par cette majorité réactionnaire, célébrant une victoire pour la bourgeoisie. Pour les travailleurs, c’est une nouvelle défaite, après celle subie en 2016 sur la première loi Travail imposée par Hollande, Valls et El Khomri, prémisse des ordonnances de Macron, Philippe, Pénicaud.

Catalogne : une nation opprimée au sein de l’Europe « démocratique »

Publié le 03 décembre 2017 
Catalogne : une nation opprimée au sein de l’Europe « démocratique »

La Catalogne révolutionnaire, pour ainsi dire la grande banlieue ouvrière de l’Espagne, a, jusqu’à maintenant, toujours été opprimée par de fortes concentrations de troupes, comme Bonaparte et Thiers opprimèrent Paris et Lyon. C’est pourquoi les Catalans ont réclamé la division de l’Espagne en États fédéraux à administration autonome. Si l’armée disparaît, la principale raison de cette exigence disparaît ; l’autonomie pourra fondamentalement s’obtenir sans la destruction réactionnaire de l’unité nationale. (Friedrich Engels, La République en Espagne, 1er mars 1873)

Roumanie : mobilisation ouvrière contre la baisse des salaires

Publié le 03 décembre 2017 
Roumanie : mobilisation ouvrière contre la baisse des salaires

Le salaire brut minimum atteint à peine 322 euros (février 2017) et le salaire net moyen est de 488 euros ; la Roumanie a le deuxième coût horaire le plus bas en Europe (après la Bulgarie). Les pensions de retraite dépassent tout juste 200 euros, les différenciations dans l’accès aux soins s’accroissent au détriment des pauvres. Le taux de chômage, qui était assez bas avant la dernière crise capitaliste mondiale, a augmenté depuis 2008 pour atteindre 6,7 % en 2016, 20 % chez les jeunes. Avec 40 % de la population sous le seuil de pauvreté, la Roumanie reste l’un des pays les plus pauvres de l’UE.

Le budget 2018 de la Sécu, les plans contre les chômeurs et la retraite

Publié le 01 décembre 2017 
Le budget 2018 de la Sécu, les plans contre les chômeurs et la retraite

Le capitalisme et les dépenses sociales : des concessions limitées et fragiles

Plus de la moitié de la population mondiale (4 milliards sur 7,6) n’a aucune protection sociale. Par contre, l’accès aux soins, au logement, à l’instruction, à l’indemnisation du chômage… a été considérablement étendu en Europe en 1945, quand le peuple s’est armé en Italie et en France, quand l’Armée rouge est entrée à Berlin, quand la révolution sociale a menacé l’ordre bourgeois sur le continent.

Le budget 2018 de l’État

Publié le 01 décembre 2017 
Le budget 2018 de l’État

Entre 20 et 80 milliards d’euros de fraude par an

Un des mythes prônés par la classe dominante est que l’État est neutre et que tous les citoyens contribuent à ses dépenses en fonction de leur capacité.

L’enquête internationale de plusieurs journaux (« Paradise Papers ») a permis de mieux connaître l’étendue de l’évasion fiscale. D’après les calculs de l’économiste français Gabriel Zucman, professeur à l’université de Berkeley (États-Unis), 350 milliards d’euros échappent chaque année aux administrations fiscales. Ces pertes se chiffrent à 100 milliards de dollars par an pour les pays dominés (un tiers de ce montant suffirait à lui seul pour financer les soins de santé essentiels de leur population et éviter 8 millions de morts par an), 120 milliards d’euros pour l’Union européenne dont 20 milliards pour la France. Selon SUD-Finances publiques, la fraude fiscale et sociale en France représente au bas mot entre 60 et 80 milliards d’euros par an (alors que le déficit budgétaire de l’État était de 70 milliards d’euros en 2016).

La Révolution russe de septembre à novembre 1917

Publié le 28 novembre 2017 
La Révolution russe de septembre à novembre 1917

En février 1917, après des années de souffrances infligées par la première guerre inter-impérialiste, la révolution européenne débute dans la Russie autocratique, alliée de la France et de la Grande-Bretagne. Les ouvrières de Petrograd se soulèvent et rallient les soldats. Les travailleurs s’arment. La révolution détrône Nicolas II. Le pays, renouant avec la révolution de 1905, se couvre de conseils de travailleurs et de soldats, les « soviets » [voir Révolution communiste n° 23].